Les responsables du MAPAH outillés sur le « le leadership »

Le leadership, le succès, la  vision, le rêve, et  la  gestion du changement : ce sont là les thématiques au centre d’une formation à l’endroit des directeurs généraux, directeurs centraux et chefs de projets du ministère en charge de l’agriculture, de la production animale et halieutique. Une formation animée par Mme Olatokunbo IGE, membre fondateur de l’équipe John Maxwell, également coach certifié, conférencier, orateur et Mentor.

Cette formation a pour objectifs d’accroitre la connaissance des forces de chaque personne pour une efficacité accrue, d’insuffler à l’équipe une prise de conscience stratégique pour bâtir sur sa force en vue de maximiser ses résultats, d’identifier les tendances de l’équipe pour améliorer leur moral et  leur collaboration.

La session vise également à équiper sur la dynamique d’interaction pour un  déploiement stratégique, renforcer la capacité des cadres pour comprendre la meilleure façon de diriger des personnes diversifiés.

« Se connaitre pour croitre soi -même et faire croitre le ministère de l’agriculture, de la production animale et halieutique », c’est le thème au centre de cette formation à l’endroit des cadres du ministère dans leurs activités pour l’atteinte des objectifs de l’axe 2 du Plan National de Développement (PND) relatif au développement agricole du pays.

« Le leadership est une responsabilité  personnelle, pour être leader on doit commencer par changer notre vie, et le changement doit avoir  des résultats concrets tout au long de notre vie », a expliqué selon  Mme Olatokunbo IGE. Elle a aussi abordé les 5 niveaux de leadership,  les 15 lois de la croissance et le plan de développement personnel avec les décideurs du ministère.

La formation professionnelle  est indispensable et doit être vue comme un levier de croissance, voilà pourquoi  le  ministre de l’agriculture, de la production animale  halieutique monsieur Koutéra BATAKA a initié cette formation pour non seulement actualiser les connaissances de ses agents mais aussi et surtout pour assurer et garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Togo.

La rédaction