Liberté de la presse : Le Togo gagne deux points dans le...

Liberté de la presse : Le Togo gagne deux points dans le classement 2017

SHARE
Reporters sans frontières (RSF)
Reporters sans frontières (RSF)
image_pdfimage_print

Le Togo gagne deux places et occupe la 86ème position sur un total de 180 pays suivant le classement pour le compte de cette année 2017 de la liberté de la presse réalisé par l’organisation Reporters sans frontières (RSF). Le classement 2016 positionnait en effet le Togo à la 88ème place.

Le classement note que le paysage médiatique togolais est très divers notamment grâce au développement des médias indépendants et privés. RSF  regrette cependant, le fait que la proportion importante de journaux et radios dans le pays soit contrebalancée par la prédominance des médias d’État et le contrôle de l’information par le gouvernement.

« Par crainte d’une accentuation des violences pendant les élections, les journalistes ont tendance à s’autocensurer sur les sujets comme la corruption, l’armée, le Président et sa famille. L’arrestation puis la torture du journaliste Robert Avotor (L’Alternative) par des gendarmes en février 2017 avive l’inquiétude au sujet de la liberté de la presse au Togo », souligne l’association.

A l’échelle mondiale, c’est la Norvège qui occupe la première place tandis que la Corée du Nord  arrive en dernière position pour ce nouveau classement qui est dans l’ensemble marquée par la banalisation des attaques contre les médias.

Pour RSF, la liberté de la presse n’a jamais été aussi menacée : 21 pays sont classés « noirs » où la situation de la presse est considérée comme « très grave ». 51 pays sont en « rouge » autrement dit,  la situation de la liberté de l’information y est considérée comme « difficile ». En outre, près des deux tiers (62,2 %) des pays répertoriés ont enregistré une aggravation de leur situation.

Le Classement mondial de la liberté de la presse publié chaque année depuis 2002 à l’initiative de RSF, mesure le degré de liberté dont jouissent les journalistes dans 180 pays grâce à une série d’indicateurs (pluralisme, indépendance des médias, environnement et autocensure, cadre légal, transparence, infrastructures, exactions).

Fondée en 1985, RSF est devenue une organisation « leader » dans le monde pour la défense et la promotion de la liberté de l’information. Elle promeut un renforcement des règles internationales relatives à la sécurité des journalistes.

Cris DADA