Agbéyomé Kodjo dépourvu de son immunité parlementaire

Agbéyomé Kodjo dépourvu de son immunité parlementaire

SHARE
Une image du vote de la levée de l’immunité parlementaire d’Agbéyomé Kodjo
image_pdfimage_print

Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo vient de perdre son immunité parlementaire. Réunis au siège de l’Assemblée nationale ce lundi, les députés ont décidé à l’unanimité de la levée de l’immunité parlementaire du candidat du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPPD) qui s’était autoproclamé « président démocratiquement élu » à l’issue du scrutin présidentiel du 22 février dernier.

Au total 80 députés sur 90 ont en effet voté pour la levée de l’immunité d’Agbeyomé Kodjo. Huit (8) députés se sont abstenus tandis que 2 autres ont voté contre cette levée.

Avec la levée de son immunité parlementaire, Agbéyomé Kodjo pourrait être désormais poursuivi en justice pour répondre aux accusations portées contre lui. La demande de levée d’immunité parlementaire avait été en effet  introduite à l’Assemblée nationale par le Procureur de la République, puis plus tard par le Procureur général.

Le candidat de la dynamique de Mgr Fanoko Kpodzro est en effet accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat, de troubles aggravés à l’ordre public, et de diffusion de fausses nouvelles.

Arrivé en deuxième position avec 19,46 % des voix selon les résultats de la Cour constitutionnelle, loin derrière Faure Gnassingbé déclaré vainqueur de la présidentielle avec 70,78 % des voix, Agbéyomé Kodjo continue de contester les résultats et de réclamer sa victoire. L’ancien premier ministre du Togo se montre plutôt déterminé à aller au bout de ses revendications.

Agbéyomé Kodjo

Cette levée d’immunité lui permettra, selon la présidente de l’assemblée nationale Mme Chantal Yawa Tségan, de se défendre devant la justice.

En second lieu, les députés ont procédé à l’examen et au vote de la requête du Procureur général près la Cour Suprême. Par ce vote (78 pour, 01 contre et 11 abstentions), le procureur  général est autorisé à entamer d’éventuelles poursuites judiciaires contre Gabriel Agbéyomé Kodjo en sa qualité d’ancien président de l’assemblée nationale.

Il faut rappeler qu’hier dimanche, le doyen des évêques du Togo Mgr Kpodzro qui passe depuis quelques jours ses nuits au domicile du candidat  Agbéyomé, a reçu la visite du nouvel archevêque métropolitain de Lomé, Nicodème Benissan-Barrigah accompagné de plusieurs prêtres et de sœurs religieuses. Quelques instants après cette visite, l’équipe du président du MPDD a informé l’opinion de la levée par les forces de l’ordre, du blocus autour de sa maison.

David S.