L’Université de Lomé célèbre la Semaine Africaine de la Communication (ACW)

L’Université de Lomé célèbre la Semaine Africaine de la Communication (ACW)

SHARE
Une vue partielle de l’assistance à l’ouverture des travaux
Une vue partielle de l’assistance à l’ouverture des travaux
image_pdfimage_print

« L’Afrique : terrain d’innovation pour la communication ? » : c’est le thème au centre de la 2ème  édition de la Semaine Africaine de la Communication (en anglais Africa Communications Week, ACW) qui a officiellement ouvert ses portes ce jeudi 23 Mai à l’Université de Lomé. C’est le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Prof. Koffi Akpagana qui a donné le ton au démarrage des activités de cet évènement qui vise la transformation et le développement économique de l’Afrique à travers la communication.

La Semaine Africaine de la Communication est organisée simultanément dans 14 pays sur le continent. Au Togo, l’organisation est pilotée par l’Institut des Sciences de l’Information, de la Communication et des Arts (ISICA) de l’Université de Lomé en collaboration avec d’autres partenaires académiques notamment des établissements d’enseignement supérieur privé.

Ce rendez-vous panafricain, annuel, vise à sensibiliser les professionnels de l’information et de la communication sur la nécessité pour le continent de produire son propre discours et ses représentations sur ses propres réalités.

« Il faut plus d’implication des professionnels de la communication sur leur responsabilité dans la construction et l’image de l’Afrique. Les études prouvent que l’Afrique est le laboratoire du monde de demain. Et la communication devient un facteur décisif de succès lorsqu’elle s’intègre à l’innovation », a indiqué la Directrice de l’ISICA, Mme Germaine ANATE.

« L’intérêt de cette organisation est de mettre ensemble les professionnels de la communication pour créer des synergies, tisser des liens, partager des expériences avec un esprit critique et surtout les sensibiliser sur comment valoriser les civilisations africaines et la restitution des réalités à travers les divers canaux de communication », a-t-elle précisé.

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a pour sa part souligné que la communication est un concept fédérateur, un facteur d’humanisation et de socialisation, consécutif du lien social et de la citoyenneté. « La plus grande expérience de la liberté réside dans la communication », a-t-il déclaré, avant de relever que le thème retenu pour cette édition « est à la dimension est enjeux de l’heure, ceux d’une Afrique toujours à la croisée des chemins, mais résolument engagée sur les voies de l’espérance ».

Au programme de l’édition 2019 de l’ACW, plusieurs activités à savoir une table ronde sur le thème central, des ateliers pratiques en blogging et arts plastiques, des stands d’exposition, une rencontre d’échanges entre professionnels de la communication, des concours et la soirée des communicateurs. Les manifestations prendront fin ce samedi 25 Mai 2019.

David SOKLOU