MCC : le Togo réalise un nouveau progrès

MCC : le Togo réalise un nouveau progrès

SHARE
Stanislas BABA, Coordonnateur National de la Cellule MCA-Togo
image_pdfimage_print

Le Togo vient de réaliser un nouveau progrès en validant 15 indicateurs sur 20 contre 14 indicateurs sur 20 respectivement en 2019 et 2020, dans le cadre du programme américain Millennium Challenge Corporation (MCC).

Le Togo confirme ainsi son statut de pays réformateur en réalisant ce nouveau progrès sur la carte des scores 2021 de la MCC avec au total 15 indicateurs validés sur la carte des scores comptant pour l’année 2021 qui vient d’être publiée par la l’Institution américaine.

Pour la cinquième année consécutive, le Togo a satisfait les trois critères d’éligibilité au programme « Compact » de la MCC à savoir : la validation de l’indicateur « contrôle de la corruption », la validation d’au moins un des indicateurs des droits démocratiques (droits politiques et libertés civiles) et la validation de la majorité des vingt (20) indicateurs avec au moins un indicateur au vert dans chaque catégorie.

Le  chef de l’Etat Faure Gnassingbé s’est réjoui de la bonne évolution des performances réalisée par le Togo. Selon lui, il s’agit d’un progrès encourageant qui laisse entrevoir de belles perspectives pour notre économie et les populations togolaises.

« Cette performance est le fruit des nombreuses réformes entreprises dans plusieurs secteurs et tout particulièrement dans le domaine de la gouvernance, de la liberté économique et de l’investissement dans le capital humain. Elle résulte des efforts soutenus du gouvernement, des comités sectoriels et de tous les partenaires au développement dont je salue l’engagement et que j’invite par la même occasion à maintenir le cap pour relever les défis qui sont encore devant nous », a-il-indiqué sur sa page facebook.

Pour le Coordonnateur National de la Cellule MCA-Togo, ces réformes vont contribuer à rendre résiliente l’économie nationale face à la pandémie liée à la COVID-19. « Cette belle performance est la traduction de l’attachement de notre pays à transformer structurellement l’économie pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents et induisant l’amélioration du bien-être social », fait savoir Stanislas BABA.

Il a adressé ses félicitations aux autorités du pays dont le chef de l’Etat Faure Gnassingbé, au gouvernement, aux comités sectoriels et à tous les partenaires au développement (société civile, secteur privé, partenaires techniques et financiers, acteurs des médias) pour leur contribution significative à l’amélioration de la performance du pays sur le plan de la liberté économique, de la bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques ainsi que l’investissement dans les secteurs sociaux.

Pour rappel, les domaines d’intervention de la MCC sont variés et couvrent les infrastructures, les secteurs sociaux, le secteur productif, etc. notamment l’agriculture et l’irrigation, le transport (routes, ponts et ports), l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement, la santé, la lutte contre la corruption, les droits fonciers, l’éducation, les finances, le développement des entreprises, les réformes de politique, entre autres.

Pour être éligible au programme Millenium Challenge Account (programme d’aide financière du MCC), le pays candidat doit remplir certains critères de performance, notamment la liberté économique, la bonne gouvernance et l’investissement dans le capital humain.

Dans la  catégorie « Liberté économique », les indicateurs validés par le Togo concernent la politique budgétaire, l’inflation, la qualité de la régulation, la politique commerciale, le respect de l’équité du genre dans l’économie, les droits fonciers, l’accès au crédit, et la création d’entreprises

Quant à la « bonne gouvernance », les indicateurs validés sont relatifs aux libertés civiles, au contrôle de la corruption, à l’Etat de droit et à la liberté d’information.

En ce qui concerne l’ « investissement dans le capital humain », les indicateurs validés par le Togo sont liés aux dépenses dans l’éducation primaire, à la protection des ressources naturelles, et au taux d’achèvement de l’éducation primaire des filles.

Il faut souligner que c’est depuis 2014 que le Togo s’est engagé à travailler pour valider progressivement les critères d’éligibilité aux programmes de la MCC. Le pays a été déjà sélectionné en décembre 2015 pour bénéficier du Programme Seuil ou Threshold. A la suite des négociations, l’accord de don du programme Threshold a été signé le 14 février 2019 avec la MCC pour un montant global de trente-cinq (35) millions de dollars US, soit vingt milliards (20 000 000 000) de FCFA. Le bénéfice du Programme « Compact » du MCC est synonyme d’une l’assistance financière pouvant atteindre environ 700 millions de dollars US.

Organisme gouvernemental des Etats-Unis d’Amérique, la Millennium Challenge Corporation (MCC) est une Initiative du Président Georges Bush, consacrée en 2004 par une Loi du Congrès Américain. Cet organisme a la charge de gestion du Millenium Challenge Account. Cette aide dont l’objectif est de réduire la pauvreté à travers la croissance économique durable est destinée d’une part aux pays en développement qui démontrent leur engagement pour le développement économique et la lutte contre la pauvreté, en satisfaisant des critères reconnus, acceptés par tous et indépendants de l’Administration, et d’autre part à ceux où l’aide rencontre les meilleures opportunités pour atteindre les résultats attendus, autrement dit, pour être efficace.

La Rédaction