Me Dodji Apévon, finalement à la tête de son propre parti politique...

Me Dodji Apévon, finalement à la tête de son propre parti politique « FDR »

SHARE
Me Dodji Apévon et ses partisans
Me Dodji Apévon et ses partisans
image_pdfimage_print

C’est désormais officiel. L’ancien président national du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) vient de créer sa propre formation politique. Il s’agit du parti « Forces Démocratiques pour la République (FDR) » porté sur les fonts baptismaux ce samedi à l’issue d’une assemblée tenue à Lomé.

Pour Me Dodji Apévon, la naissance des Forces Démocratiques pour la République (FDR) est une réponse à la volonté de la majorité des Togolais de voir évoluer le processus démocratique et de parvenir à réaliser l’alternance politique dans le pays. « C’est en vue d’atteindre ces objectifs que les togolaises et togolais, républicains par conviction, de toutes les religions, de toutes les catégories sociales, de l’intérieur comme de la diaspora, mobilisés pour donner une nouvelle chance pour notre pays de réaliser enfin le rêve de l’alternance, et de se mobiliser pour son développement économique, social et solidaire ont décidé de créer le parti politique dénommé Forces Démocratiques pour la République », a-t-il déclaré.

Le parti se fixe quatre principales missions, celles de contribuer à la mise en place d’un véritable Etat de droit indépendant, démocratique, souverain et uni, d’œuvrer au développement intégral du Togo et de veiller au bien-être des populations, de faire du Togo, un pays de grande démocratie, et enfin susciter chez les togolais, la fierté d’appartenir à la nation togolaise.

« Il est à craindre que si rien n’est fait pour apaiser la tension politique et sociale actuelle, l’aventure de la violence politique, du terrorisme et du fatalisme, qui n’épargne aucun pays, risque de séduire les aigris constitués en grande partie par les chômeurs et tous les jeunes qui sont de plus en plus frustrés par un présent sans perspective et un avenir très incertain », a estimé Dodji Apévon.

Au rang du bureau directoire des FDR, d’anciennes grandes figures du CAR parmi lesquelles Me Gahoun Hégbor, Dr James Amaglo ou encore Kohan Binafame.  « Recréer l’espoir » : c’est le credo des FDR,  la  110ème formation politique au Togo. Avec pour couleur dominante le violet, elle a pour emblème un parapluie ouvert qui, selon les partisans, symbolise la protection divine.

Même s’il ne se veut pas rancunier, Me Apévon vient ainsi de signer définitivement son acte de divorce avec le CAR qu’il aura dirigé pendant huit bonnes années entre 20008 et 2016.

Bruno OBOE