Mise en place des différentes commissions à l’Assemblée nationale

Mise en place des différentes commissions à l’Assemblée nationale

SHARE
La Présidente de l’Assemblée lors de la séance plénière
La Présidente de l’Assemblée lors de la séance plénière
image_pdfimage_print

La deuxième séance plénière de la première session ordinaire de l’année 2019 tenue ce mardi 16 avril à l’Assemblée nationale a été consacrée à la constitution et à la ratification des différentes commissions de l’Institution. La séance a été dirigée par la présidente de l’Assemblée, Mme Yawa  Djigbodi Tségan en présence du commissaire du gouvernement, le ministre  des Droits de l’Homme, chargé  des  Relations  avec  les  Institutions  de la République, M. Christina  Trimua.

Conformément au règlement intérieur du parlement, au total neuf commissions ont été mise en place. Il s’agit de la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale présidée par M. Tchalim Tchitchao, la Commission des droits de l’Homme présidée par M.  Koffi Tsolényanu, la Commission  des  finances  et  du développement économique présidée par M. Sémodji Mawussi Djossou, la Commission Agro-pastorale de l’Aménagement du  territoire  et  du développement  local présidée par Kazia Tchalla, la Commission des  relations  extérieures  et de la coopération avec pour présidente Mme Bernadette Essossimna Legzim-Balouki, la Commission Education  et  développement socio-culturel avec pour président Innocent Kagbara, la Commission Sécurité et défense présidée par M. Agbéyomé Kodzo et la Commission de l’environnement et du changement climatique qui a pour président  M. Kokou Anani Akpomégbé.

Chacune de ces commissions est composée de huit  membres. Ces commissions sont  des  organes chargés  étudier  en amont,  les  textes et  projets  de lois qui seront  soumis  à la  plénière  pour  étude  au fond  et  adoption.

La présidente de l’Assemblée nationale a félicité les députés pour la célérité dont ils ont fait preuve durant cette séance. Mme Yawa Tsegan a en outre réitéré la promesse faite d’inscrire dans les priorités de l’hémicycle, les réformes institutionnelles et constitutionnelles sans oublier les autres textes et projets de lois qui seront proposés par le gouvernement.

« Tout est maintenant en place au niveau de l’Assemblée nationale pour que cette législature commence à véritablement travailler », a-t-elle rassuré.

David S.