Le MJU veut voir UNIR devenir davantage un parti rayonnant

Le MJU veut voir UNIR devenir davantage un parti rayonnant

SHARE
Quelques membres du bureau national du MJU
Quelques membres du bureau national du MJU
image_pdfimage_print

Depuis vendredi 08 décembre dernier, le Mouvement des Jeunes UNIR (MJU) s’est doté d’un bureau national dirigé par Malick Kanka Natchaba, ancien directeur général de la Société Aéroportuaire de Lomé Tokoin (SALT). C’est à l’issue d’un congrès constitutif tenu à Dapaong dans la région des savanes (plus de 600 Km) au nord de Lomé. Composé de 13 membres, le bureau national se donne comme objectif de mobiliser, d’encadrer et de former les jeunes aux idéaux du parti du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé.

Le délégué national rassure déjà de l’entière disponibilité de son équipe sous le contrôle du bureau national du parti, à mettre tout en œuvre pour résoudre les problèmes politiques et sociaux au sein du parti et atteindre les objectifs assignés.

« Nous avons l’obligation de faire fonctionner de façon harmonieuse tous les étages de notre organisation pour en produire une unité d’actions. Nous continuerons d’œuvrer afin de voir UNIR devenir un parti davantage rayonnant, au sein duquel règnent la démocratie, la justice et l’équité où les dirigeants sont très proches de leurs bases », indique Kanka Malick Natchaba.

« Nous devons inaugurer une nouvelle façon de fonctionner et de résoudre les différents problèmes auxquels sont confrontés nos militants. Aux défis de structuration, d’organisation, de formation idéologique et citoyenne, s’ajoute la nécessité d’apporter des réponses idoines aux problèmes de pauvreté, d’employabilité, de chômage et autres pris en compte dans la déclaration de politique générale de notre parti », ajoute-t-il.

La mise en place du MJU est d’ailleurs l’une des recommandations du Congrès statutaire du parti qui s’est tenu les 28 et 29 octobre derniers à Tsévié dans le Zio (région maritime). Dans ses ambitions, la jeunesse du parti est encouragée par les premiers responsables d’UNIR à tenir régulièrement des rencontres d’échanges et de partage, à rester ouvert aux critiques, et à œuvrer pour l’encrage du parti à l’échelle nationale.

Les travaux du congrès ont également permis aux délégués de procéder à l’examen et l’adoption du Règlement Intérieur du Mouvement.

Cris DADA