Mme Yawa Djigbodi TSEGAN : « Le choix unique et unanime de...

Mme Yawa Djigbodi TSEGAN : « Le choix unique et unanime de Kpélé, c’est Faure (…) »

SHARE
Mme Yawa Djigbodi TSEGAN lors de son intervention
image_pdfimage_print

Lancée le 6 février dernier, la campagne électorale en vue des élections présidentielles du 22 février prochain se poursuit et bat son plein. Au total sept (07) candidats sont en lice à ce scrutin présidentiel, dont Faure Gnassingbé du parti politique Union pour la République (UNIR). Ce dernier a animé ce mercredi 12 février 2020 à Adéta (environ 150 km au nord ouest de Lomé), un grand meeting politique auquel a pris part, Mme Yawa Djigbodi TSEGAN (Coordinatrice générale de la campagne électorale dans la préfecture de Kpélé pour le compte de UNIR).

Des cadres, autorités politiques, administratives, traditionnelles, religieux, des militants et sympathisants du parti Unir et une foule nombreuse ont également assisté à ce meeting populaire.

« Nous sommes tous heureux et honoré d’accueillir ce jour, le président de la république Faure Essozimna Gnassingbé, notre champion et candidat en lice pour le scrutin du 22 février prochain », a déclaré Mme Yawa Djigbodi TSEGAN.

Elle a, au nom de la population de Kpélé et de ses environs, remercié le Chef de l’Etat pour l’insigne honneur qu’il a fait en faisant le déplacement de Kpélé pour animer ce meeting. « La spontanéité et l’enthousiasme de l’accueil des populations de Kpélé, sont la preuve de leur adhésion totale à votre politique de stabilité et de développement », a-t-elle souligné.

« Le compte à rebours pour le scrutin du 22 février prochain a déjà commencé et le choix unique et unanime de Kpélé, c’est Faure », a-t-elle rassuré.

Elle a remercié le Chef de l’Etat pour toutes les réalisations faites dans tous les domaines au Togo en général et en particulier, dans la préfecture de Kpélé. Elle a par ailleurs vanté les mérites et les qualités du chef de l’Etat sur le plan national et international. La population de Kpélé par la voix de Mme TSEGAN s’engage à accompagner comme « un seul homme », le chef de l’Etat Faure Gnassingbé, pour que sa vision pour le Togo puisse trouver un accomplissement au-delà des attentes.

Après avoir remercié la population de Kpélé pour sa forte mobilisation à ce grand meeting, Faure Gnassingbé s’est dit rassuré et confiant pour le scrutin présidentiel du 22 février prochain.

«Je sais qu’aujourd’hui à Kpélé, j’ai fait un pas de plus vers la victoire du 22 février prochain grâce à vous», a-t-il déclaré devant des milliers de partisans, militants et sympathisants.

«Merci d’autant plus que ce n’est pas la première fois que vous m’accordez votre confiance, à moi-même, mais également, au cours des élections législatives et municipales aux candidats que le parti a présenté. Vous avez été toujours à nos côtés», a précisé Faure Gnassingbé.

«Nous sommes en train de préparer une élection présidentielle. C’est un enjeu important dans tous les pays, c’est une affaire sérieuse. C’est pour cela que nous ne devons pas perdre de vue que la campagne ne doit pas s’arrêter avant le soir du 20 février prochain et le 22 février nous irons voter dans la paix et dans la quiétude», a-t-il poursuivi.

Faure Gnassingbé est revenu sur les malheureux évènements qui ont secoué le Togo il y a de cela quelques années.  Pour lui, une élection présidentielle, c’est le moyen que les togolais choisi pour l’accession au pouvoir.

« Ceux qui entre temps ont cru devoir sortir pour manifester, causer des dégâts, et provoquer des morts, aujourd’hui se sont trompés, qu’ils nous ont trompé, et surtout qu’ils nous ont fait perdre du temps», a rappelé Faure Gnassingbé.

«Parce que, il y a eu toutes ces agitations, notre réputation a été ternie. Des chefs d’Etat sont venus dans le pays, alors qu’il suffisait tout simplement d’attendre les échéances qui sont prévues par notre constitution», a-t-il expliqué.

Faure Gnassingbé a indiqué qu’aujourd’hui, les uns et les autres ont la liberté de circuler dans le pays, de manifester leur soutien pour les candidats de leur choix. « Est-ce que ce n’est pas plus simple ? Est-ce que ce n’est pas plus simple que de se lever et de faire ce que nous avons vécu ? », s’est-t-il interrogé.

«On a toujours dit que la voix du peuple, c’est la voix de Dieu. Au moment où nous battons campagne, des candidats et des militants pour aller devant le peuple, je voudrais qu’une bonne fois pour toute, dans notre pays, qu’on sache que le moyen d’accéder au pouvoir, c’est ce que nous faisons en ce moment. C’est quelque chose qui est organisée et prévue dans la constitution. Et le jour venu, chacun de nous sera seul dans l’isoloir pour déposer son bulletin de vote dans l’urne dans la paix, la quiétude et dans la sérénité», a ajouté Faure Gnassingbé.

«C’est aussi un moment important, parce que ce sont des moments où nous devons présenter un peu ce que nous voulons faire», a-t-il laissé entendre.

Pour Faure Gnassingbé, ce qui est plus important dans son projet de société, c’est la paix et la sécurité. Une fois que cette paix et la sécurité sont assuré, a-t-il dit, « les besoins vitaux, les services de bases notamment la santé etc.… seront assurés ».

Pour son nouveau mandat à venir, plusieurs défis restent à relever notamment l’assurance maladie, l’éducation, les ressources humaines, les infrastructures scolaires, les infrastructures numériques, l’emploi pour les diplômés et les non diplômés, la création des centres d’apprentissage ou de renforcement de capacité, la jeunesse.

« Les chose ne sont pas faciles, mais l’espoir est permis. Et cet espoir, nous voulons que dès le 23 février prochain, avec la victoire que j’espère que vous me donnerez, nous nous mettrons au travail. Je compte sur vous pour battre campagne et pour voter le 22 février prochain », a conclu Faure Gnassingbé.

Soulignons que Mme TSEGAN et Kpélé promettent un score de 100 % et un « coup K.O » à Faure Gnassingbé au premier tour de l’élection présidentielle du 22 février prochain.

De retour à Kpalimé, Mensah ASSOGBAGUE