Ogou 1 : Les élus locaux des plateaux-est à l’école de la...

Ogou 1 : Les élus locaux des plateaux-est à l’école de la gestion budgétaire

SHARE
Une vue des officiels à l’ouverture des travaux
image_pdfimage_print

La Cour des comptes organise du 6 au 8 juillet à Atakpamé, un atelier de formation et de sensibilisation des acteurs de la gestion des collectivités territoriales de la région des plateaux-est  sur la gestion budgétaire et la reddition des comptes.

Cette rencontre qui a reçu l’appui financier de l’association internationale pour le développement (IDA) et de l’Union Européenne (UE) se situe dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui à la gouvernance économique (PAGE), en appui au Plan national de développement (PND) 2018-2022.

Les travaux permettront  d’outiller les ordonnateurs, les comptables et leurs collaborateurs sur leurs rôles et responsabilités dans le processus budgétaire des collectivités territoriales notamment l’élaboration et l’exécution du budget, la production du compte administratif et celui de gestion.

Il s’agira par ailleurs d’informer et de sensibiliser les participants sur l’organisation, le fonctionnement et les missions de la Cour des comptes et d’attirer leur attention sur leurs responsabilités vis-à-vis de cette Institution.

Le président de la 3ème Chambre de la Cour, conseiller-maitre M.Tchakei Essowavana a expliqué que les nouveaux membres élus dans les organes de gestion des communes proviennent d’horizons divers et n’ont pas tous forcément des connaissances approfondies en matière de gestion des finances publiques locales et sont peu avertis de leurs rôles et responsabilités par rapport à la cour des comptes.

Selon lui, la Cour de par ses activités a observé une rémanence de nombreuses irrégularités dans tout le processus d’élaboration, d’exécution et de reddition des comptes au niveau des entités déjà contrôlées. Il a remercié les partenaires pour leurs appuis multiformes.

L’ouverture des travaux s’est déroulée en présence du préfet de l’Ogou M. Edmond Edoh Akakpo représentant le ministre d’État, en charge de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires.

En sa qualité d’institution supérieure de contrôle des finances publiques au Togo, la Cour des comptes exerce ses missions de contrôle à la fois dans le respect des lois et règlements du pays mais aussi selon les normes internationales admises qui s’appliquent à travers le monde.

Cette session de formation s’inscrit dans une tournée nationale. Après Lomé, Tsevié et Atakpamé, les mêmes activités vont se poursuivre dans les autres chefs-lieux des régions.

Depuis Atakpamé, Evrard Nomanyo