Ogou 1 : Revue annuelle des activités du ministère de l’action sociale

Ogou 1 : Revue annuelle des activités du ministère de l’action sociale

SHARE
Mme Adjovi Lolonyo Apedoh Anakoma, ministre de l'action sociale, de la promotion de la femme et de l'alphabétisation
image_pdfimage_print

Des partenaires techniques et financiers, cadres, responsables et directeurs régionaux du ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation ont fait la revue des activités dudit département pour le compte de l’année 2021, du 9 au 11 février à Atakpamé. C’était en présence de Mme Adjovi Lolonyo Apedoh Anakoma, ministre en charge de l’action sociale qui a lancé les travaux.

Ces travaux de trois jours  qui s’inscrivent dans une dynamique de redevabilité et de reddition des comptes ont été consacrés à l’évaluation des résultats et cibles de 2021 en relation avec les axes stratégiques des visions du département.

Il s’est agi d’analyser les résultats obtenus de l’année écoulée, de faire des recommandations et suggestions, de relever les défis par rapport aux objectifs visés et aux réalisations faites afin de mobiliser les acteurs et les partenaires à mener à bien des actions concertées pour de meilleurs rendements en 2022. Pour les organisateurs de cette rencontre, l’État a alloué à leur ministère 1.128.400.085 Fcfa et les appuis financiers des partenaires sont estimés à 176.459.510 Fcfa.

Ces fonds ont permis de toucher 742.578 bénéficiaires dans le domaine de la lutte contre les vulnérabilités des personnes handicapées et âgées, l’assistance aux malades indigents, aux victimes de catastrophes et aux réfugiés entre autres.

Du côté de la prévention et la prise en charge des violences basées sur le genre, le développement du leadership féminin et la promotion de la fille, ledit ministère a enregistré 110.576 bénéficiaires.

Pour le volet promotion des droits des femmes et des filles, les actions ont touché 301.581 personnes et dans l’alphabétisation et l’éducation non formelle, le département a enregistré 17.208 bénéficiaires.

Au niveau des réalisations physiques et financières on note respectivement 82,5 % et 62,18 % des réalisations de même que le taux de consommation du budget général de l’État dans la même année est de 96,57 %.

Au-delà de ces performances, le ministère de l’action sociale se dit qu’il a encore du chemin à faire pour redynamiser le dispositif de prise en charge des personnes vulnérables.

En lançant les travaux, la ministre Apedoh Anakoma a remercié les partenaires pour leur soutien dans cet exercice débuté en 2016 et qui s’est consolidé au fil des ans. Pour elle, il faut se concentrer sur le politique du chef de l’Etat, une politique selon laquelle personne ne doit être laissé pour compte en matière de protection sociale.

Le préfet de l’Ogou M. Akakpo Edoh, le maire de la commune Ogou 1 Mme Kouigan Yawa Ahofa et d’autres personnalités administratives ont également participé au lancement des travaux.

Depuis Atakpamé, Evrard Nomanyo