Ogou : Des professionnels de la presse audiovisuelle formés à Atakpamé

Ogou : Des professionnels de la presse audiovisuelle formés à Atakpamé

SHARE
Photo de famille
Photo de famille
image_pdfimage_print

« Le professionnalisme dans la couverture  médiatique des élections législatives » : C’est le thème au centre d’un séminaire de perfectionnement qui a regroupé ce 26 novembre à Atakpamé dans la préfecture de l’Ogou, des journalistes des télévisions et radios. Cette rencontre organisée par la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) avec l’appui de l’ambassade de France au Togo, vise à mieux outiller les journalistes et animateurs sur les techniques d’animation des émissions d’expression directe dans la perspective de la couverture médiatique du prochain scrutin législatif afin de préserver la paix sociale.

Cette formation intervient à la suite du séminaire de formation du personnel du service de monitoring de la HAAC, la rencontre d’échanges et d’information avec les partis politiques sur les préparatifs du tirage au sort et la signature du code de bonne conduite du journaliste en période électorale à Lomé.

A la lumière des communications portant entre autres sur « les techniques d’animation des émissions interactives », « les enjeux et défis des élections législatives et responsabilité sociale des journalistes », et  « l’analyse de la décision portant réglementation des émissions interactives », les participants ont acquis d’amples connaissances sur leur rôle et responsabilité en période électorale.

Le président de la HAAC, M. Telou Pitalounani a indiqué que le renforcement des capacités des animateurs des émissions interactives ou d’expression directe constitue aujourd’hui un impératif majeur de son institution dans la perspective des élections législatives.

« Le monitoring des programmes audiovisuels effectué par nos services techniques a révélé que beaucoup d’organes ont des difficultés à bien cerner le genre d’émissions de grande écoute et souvent sources de nombreuses violations des dispositions réglementaires », a-t- il souligné. Il a convié les journalistes à la disponibilité et à l’assiduité afin qu’ils puissent tirer le meilleur parti de ces connaissances.

Le Préfet de l’Ogou, M. Akakpo Edoh a pour sa part témoigné sa gratitude pour l’accompagnement dont bénéficient les stations radios privées implantées à Atakpamé et qui concourent à l’enracinement de la liberté d’expression et à l’ancrage de la culture démocratique, en offrant ainsi aux auditeurs locaux et à ceux des Plateaux, un cadre d’expression des différents courants de pensées et d’opinions.

Depuis Atakpamé, Evrard Nomanyo