Ogou : Le complexe forestier Atakpamé-Agbonou Nord bientôt aménagé

Ogou : Le complexe forestier Atakpamé-Agbonou Nord bientôt aménagé

SHARE
Une vue des participants à la sensibilisation
image_pdfimage_print

Le complexe forestier Atakpamé-Agbonou Nord va être bientôt aménagé. Le processus d’élaboration du plan d’aménagement de cette aire de la préfecture de l’Ogou a été officiellement lancé ce mercredi 09 octobre à Atakpamé en présence du préfet de la localité, M. Akakpo Edoh.

Financé par l’Union Européenne grâce au Programme d’appui  à la Lutte Contre le Changement Climatique (PALCC), ce processus d’aménagement s’inscrit dans le cadre du projet de mise en gestion durable des forêts étatiques par l’Office de développement et d’exploitation des Forêts (ODEF) à Atakpamé.

La cérémonie de lancement de l’élaboration du plan a été couplée d’une campagne d’information et de sensibilisation des chefs de villages et cantons, des présidents des Comités Villageois de Développement (CVD) et des Comités de développement des quartiers (CDQ).

Cette rencontre vise non-seulement à informer et sensibiliser les autorités administratives et locales sur les objectifs du projet, ainsi que les populations riveraines sur le démarrage prochain des études dans le cadre de l’élaboration du plan d’aménagement, mais aussi à présenter les responsables des équipes à la population et de recueillir leurs avis par rapports à leur  implication dans les activités.

Le Directeur Général de l’ODEF, M. Alaba Pyoabalo a indiqué que pour contribuer à l’atteinte des objectifs, il est prévu l’élaboration de plan d’aménagement de 11 forêts gérées par l’ODEF dont la forêt classée d’Amakpapé et le complexe forestier Atakpamé-Agbonou-Nord. Pour lui, cette activité nécessite la participation et l’adhésion des populations riveraines et des autorités administratives et locales.

Dans le cadre du projet, les experts et géographes aménagistes de l’ODEF auront à mener des études sociologique, de faune et de flore pour une planification et une gestion durable de cette forêt.

Il faut souligner que ce projet a déjà touché des zones comme Sirka dans la Kara, Aoumono dans la région centrale et Hahobaloe et Assrama-Tetetou dans les plateaux.

De notre correspondant à Atakpamé, Evrard Nomanyo