Ogou : Les marchés d’Awagomé et de Bocco inaugurés par la ministre...

Ogou : Les marchés d’Awagomé et de Bocco inaugurés par la ministre Myriam DOSSOU-D’ALMEIDA

SHARE
Une vue des infrastructures
image_pdfimage_print

Les localités d’Awagomé et de Bocco situées respectivement à 14 et 9 km environ au Nord d’Atakpamé dans la préfecture de l’Ogou disposent désormais de nouveaux marchés de type cantonal. Les infrastructures ont été inaugurées ce 15 octobre par la Ministre du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Mme Myriam DOSSOU-D’ALMEIDA.

La cérémonie de réception s’est déroulée en présence de la Directrice Générale de ANADEB, Mme Katanga Mazalo , du Préfet de l’Ogou, M. Akakpo Edoh, du maire de la commune Ogou 1, Mme Kouigan Yawa Ahofa et de plusieurs autres personnalités.

Réalisées par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de soutien aux microprojets d’infrastructures communautaires (PSMICO), ces infrastructures permettront aux communautés bénéficiaires de disposer d’un cadre plus agréable et confortable pour l’exercice de leurs activités génératrices de revenus.

Le marché de Awagome est composé de sept (07) hangars du type cantonal, deux (02) blocs de latrines VIP, un (01) dépotoir et deux (02) magasin de stockage pour un coût de 89 millions de francs CFA. Celui de Bocco est composé de cinq (5) hangars, un (1) bloc de latrines et d’un (1) magasin de stockage pour un coût de 60,5 millions de francs CFA, soit un total de 159,5 millions de francs CFA entièrement financés par le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV).

Les magasins de stockage permettront aux bénéficiaires d’avoir du stock à disposition et de vendre même hors saison, de réduire les risques de rupture de stocks et d’améliorer la continuité et la permanence de l’activité, de limiter considérablement les attentes liées au délai de réapprovisionnement, de sécuriser les marchandises sur leur lieu de vente contre les intempéries et les vols et de limiter les efforts et les coûts de logistique et de transport.

Coupure du ruban symbolique par la ministre

Les hangars offrent pour leur part, un meilleur confort et un cadre de travail décent aux commerçants. Ils limitent les risques d’accident lié à la fragilité des hangars de fortune, et protège au mieux les marchandises contre les intempéries. Ils favorisent par ailleurs l’accroissement des activités économiques de la communauté à travers l’offre de plus grands espaces pour l’étalage, et la création d’un plus grand nombre de commerces.

Les blocs de latrines et les dépotoirs intermédiaires permettent quant à eux d’améliorer le cadre de vie et l’hygiène dans les marchés.

En remettant ces ouvrages, Mme Dossou-D’Almeida a invité les bénéficiaires à maintenir leur mobilisation autour des ambitions du Plan national de développement (PND) qui veut entre autres « consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion ».

Elle a exprimé l’engagement du gouvernement à renforcer pour les cinq prochaines années l’inclusion, l’harmonie sociale et consolider la paix, dynamiser la création d’emplois entre autres.

Selon la Directrice générale de l’ANADEB Mme Katanga Mazalo , l’Agence depuis sa création agit pour se positionner comme un interlocuteur de référence pour tout partenaire public ou privé porté par cet élan naturel de solidarité envers les communautés vulnérables pour leur développement.

En réceptionnant ces ouvrages, le Préfet de l’Ogou M. Akakpo Edoh a au nom des populations bénéficiaires témoigné son enthousiasme et espère en collaboration des responsables desdites localités faire un bon usage pour le bonheur de tous.

Il faut souligner que la réception de ces ouvrages intervient dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme rurale observée le 15 octobre de chaque année.

Evrard NOMANYO / La Rédaction