Opération de salubrité : Plusieurs sites mis au propre ce samedi dans...

Opération de salubrité : Plusieurs sites mis au propre ce samedi dans la commune Agoè-Nyivé 1

SHARE
Opération de sarclage sur le site de l’EPP Sogbossito à Lomé
image_pdfimage_print

Les opérations de salubrité publique pilotées par l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB) ont été de nouveau observées ce samedi 08 octobre dans les villes du Togo. Dans le Grand Lomé, les populations se sont mobilisées autour de cette initiative comme le cas dans la commune Agoè-Nyivé 1 où plusieurs sites ont été mis au propre.

Munies de coupe-coupes, de houes, de balaies entre autres, les populations aussi bien les jeunes que des personnes âgées ont pris d’assaut tôt le matin, les différents sites retenus dans la commune. Il s’agit notamment de la zone d’Attigagomé, le long de la clôture de l’Etat major jusqu’à l’état civil de Kitidjan, EPP Sogbossito et les alentours du bassin du quartier Fiovi, et du centre social à l’intérieur du camp des sinistrés de Logopé.

Sur les différents sites, l’opération a consisté soit au sarclage, soit au curage de caniveaux, au ramassage des ordures, au désherbage et à la chasse aux plastiques. Elle est menée en collaboration avec les responsables des Comités villageois de développement (CVD) et des Comités de développement des quartiers (CDQ), selon les explications de coordonnateur de la zone, M. Gaëtan Akadjah.

Opération de sarclage sur le site de Kitidjan à Lomé

« Je pense que c’est une bonne initiative qui permet de rendre notre communauté propre. Il est de notre devoir de le faire pour contribuer au développement de notre pays », nous a confié avec coupe-coupe à la main, Amédahévi Mama, une personne du troisième âge rencontrée sur le site de Kitidjan. « L’agriculture a été toujours notre activité donc moi je me sens toujours à l’aise dans ce travail de sarclage ou de désherbage », a-t-elle ajouté.

« Les opérations se déroulent bien ici. Les horaires pour le démarrage des travaux sont respectées », s’est réjouie la coordinatrice zone C rencontrée à l’EPP Sogbossito, Mme Chimène Lavo qui a souhaité plus de mobilisation et d’accompagnement pour les opérations futures.

Au demeurant, au-delà de sa contribution à un environnement sain et à la salubrité publique, cette initiative participe également à l’amélioration des revenus des travailleurs et à l’éducation des communautés sur le vivre-ensemble et sur la citoyenneté. Elle vise par ailleurs à permettre de rendre les communautés plus vivables et plus épanouies.

David S.