Présidentielle 2020 : Mgr Nicodème Barrigah-Benissan lance un appel aux acteurs politiques

Présidentielle 2020 : Mgr Nicodème Barrigah-Benissan lance un appel aux acteurs politiques

SHARE
Mgr Nicodème BARRIGAH lors de la messe (©RMT)
image_pdfimage_print

Le nouvel Archevêque de Lomé, Mgr Nicodème Barrigah-Benissan a saisi l’occasion de sa messe pontificale de prise de possession canonique du siège épiscopal ce samedi 11 janvier, pour lancer un appel à tous les acteurs politiques dans le cadre du processus électoral en cours au Togo.

Le 5ème Archevêque de Lomé a notamment invité les politiques à faire preuve de justice, d’honnêteté, de transparence et de calme tout au long des opérations électorales devant conduire à l’élection présidentielle du 22 février prochain.

« Que celui qui, librement et en toute confiance, prend la décision de se présenter n’oublie pas que le poste privilégié qu’il veut conquérir, est essentiellement celui du serviteur du peuple. Qu’il considère ses adversaires politiques non pas comme des ennemis à abattre, mais plutôt comme des frères et sœurs ayant d’autres visions de développement pour le pays », a recommandé le Prélat.

« Que les partis politiques se respectent mutuellement, qu’ils s’abstiennent de toute provocation. Par ailleurs, que les électeurs soient bien conscients de leur droit et qu’ils l’exercent en toute liberté, en pensant au bien de notre pays (…) ; Enfin, que les institutions impliquées dans ce processus délicat, jouent leur rôle en toute indépendance, afin que tout se déroule dans la transparence, la justice et la paix », a-t-il indiqué.

Il faut souligner que la messe pontificale de prise de possession du siège épiscopal de Lomé par Mgr Nicodème Barrigah-Benissan a été célébrée en présence du chef de l’Etat Faure Gnassingbé et d’autres personnalités de même que le Clergé.

Cette célébration eucharistique pontificale marque la prise de fonction Mgr Nicodème Barrigah-Benissan, 5ème Archevêque de Lomé. L’ex Evêque du Diocèse d’Atakpamé, et ancien Président de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) avait été nommé le 23 novembre dernier par le Saint-Siège pour succéder à Mgr Denis Amuzu-Dzakpah admis à la retraite.

David S.