Présidentielle de 2020 : les jeunes d’Atakpamé se mobilisent pour UNIR

Présidentielle de 2020 : les jeunes d’Atakpamé se mobilisent pour UNIR

SHARE
Une vus des participants
image_pdfimage_print

« L’engagement de la jeunesse face aux défis de l’heure » : c’est le thème au centre d’une conférence débat organisée ce 30 août à Atakpamé avec pour objectif non seulement d’explorer des pistes de réflexion pour le développement du grand Ogou, mais aussi de redynamiser les militants et sympathisants du parti Union pour la République dans cette préfecture (UNIR-Ogou) en vue d’une victoire assurée du parti à la présidentielle de 2020.

Cette rencontre est à l’actif du Cadre de réflexion des jeunes de l’Ogou. Des communications relatives au développement de la préfecture de l’Ogou et l’engagement de la jeunesse face aux défis de l’heure qui sont entre autres le renforcement de la solidarité entre les fils et filles de l’Ogou, et la culture du pardon ont été présentées à l’assistance.

Le secrétaire préfectoral UNIR-Ogou, M. Dossou Delofon a informé l’assistance sur les enjeux de la présidentielle de 2020 et le bien fondé de cet engagement. Il a invité les jeunes à se départir des divisions ethniques, des règlements de compte, du manque de respect les uns envers les autres, du non respect de la hiérarchie politique, de l’égoïsme et de la recherche de l’intérêt personnel.

Le parrain du cadre de réflexion des jeunes, M. Desanti Jean Gerard, a rappelé un certain nombre de principes cardinaux devant guider les réflexions et aider à identifier les meilleures pistes de rassemblement.

Le maire de la ville d’Atakpamé, M. Adjonou Kassegne et le président du conseil de la préfecture ont tour à tour félicité et remercié les participants pour la tenue de cette assise.

Le président du cadre de réflexion, M. Akoda Mawussi a pour sa part exprimé le vœu de voir les populations dire non à la division, aux querelles et de faire en sorte que le développement de l’Ogou reste et demeure leur priorité.

De notre correspondant à Atakpamé, Evrard Nomanyo