Présidentielle de 2020 : Les médias situés sur leurs rôles et responsabilités

Présidentielle de 2020 : Les médias situés sur leurs rôles et responsabilités

SHARE
Une photo de famille des participants
image_pdfimage_print

En prélude à la prochaine élection présidentielle prévue entre le 19 février et le 5 mars 2020 au Togo, les institutions impliquées dans le processus électoral prennent des dispositions pour un scrutin apaisé. C’est dans ce sens que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) ont initié mercredi à Lomé, un atelier de sensibilisation à l’endroit des journalistes sur leurs rôles et responsabilités en période électorale.

Les professionnels de médias ont été appelés à jouer pleinement leur partition pour un scrutin apaisé. « En tant que hommes de médias, votre responsabilité est importante dans la conduite et la réussite de ce processus », a indiqué Jean-Claude Homawoo, Vice-président de la CENI. Il a rassuré que son institution mettra toutes les informations à la disposition des médias, afin qu’ils puisent mieux informer la population. « Il faut que nos citoyens soient bien informés, et c’est aux journalistes de les aider : des journalistes bien informés, avec des capacités renforcées », a-t-il souligné.

De son côté, la HAAC a invité les journalistes à s’approprier les différents textes et documents relatifs aux élections au Togo.

« Le journaliste doit s’approprier la Constitution et le code électoral. Il doit connaître le fonctionnement de la CENI, les programmes des différents candidats. La campagne électorale est l’une des étapes phares du processus électoral, et le journaliste doit s’abstenir de tout propos incitant à la haine et à la violence. Même en cas d’information avérée, vérifiée et recoupée, le journaliste doit faire appel à sa conscience, user de l’autocensure et se questionner sur l’opportunité de la diffusion ou de la publication de celle-ci », a recommandé Pierre Sabi Kasséré, président de la Commission Ad hoc des élections, président du comité Affaires juridiques et Accès Equitables aux médias officiels à la HAAC.

Les travaux de cet atelier ont été marqués par deux communications et de riches échanges. La première communication présentée par Aimé de Dieu Tchinguili (expert électoral à la CENI), a porté sur les enjeux et défis de la présidentielle de 2020. Celle relative au « Rôle et responsabilité des médias dans le processus de la présidentielle de 2020 », a été présentée par Sabi Kasséré.

Il faut souligner que dans le cadre de la prochaine élection présidentielle, la révision des listes électorales démarre le 29 novembre prochain pour une période de trois jours.

David S.