Des prières et des réjouissances au menu de la fête de Ramadan...

Des prières et des réjouissances au menu de la fête de Ramadan ce vendredi à Lomé

SHARE
Une image de la prière
Une image de la prière
image_pdfimage_print

La communauté musulmane a célébré ce vendredi 15 juin, l’édition 2018 de la fête de Ramadan ou l’Aïd El Fitr, marquant la fin du jeûne chez les fidèles musulmans. Un moment de recueillement et de prières, mais aussi de partage et de réjouissance.

A Lomé, la grande prière de cette fête s’est déroulée cette année sur le terrain de l’Université de Lomé, en présence du Président de l’Assemblée nationale Dama Dramani, des membres du Gouvernement, du Président de l’Union Musulmane du Togo (UMT) El Hadj Inoussa Bouraïma et de plusieurs autres autorités politiques, administratives et religieuses.

Dans son sermon de circonstance, l’imam Sani Karim a mis en relief les vraies vertus de l’islam et l’attitude que doit adopter le musulman dans son entourage et dans la société. Il a demandé à tous les musulmans d’éviter les crimes contre l’humanité notamment le blanchiment d’argent, la corruption et les usures entre autres. L’imam Sani Karim a également prié pour les autorités, pour la nation togolaise et a demandé à tous les musulmans d’aider à la construction et à la consolidation de la paix et du développement dans le pays.

Il a pour finir insisté sur la notion de djihad qui selon le Saint Coran, est un effort à faire envers soi-même pour la recherche du bien ; une notion malheureusement mal traduite par certaines personnes qui tuent au nom d’Allah, des actes qui selon lui, sont contraires à la religion islamique.

Il découle de sa prêche que l’islam est une religion de paix, de tolérance et qui promeut l’amour du prochain, la non violence et le partage.

Le Président de l’Union musulmane du Togo a également dans sa déclaration demandé que Dieu veille sur le Togo, sur tous les togolais et qu’il illumine les autorités dans leur prise de décision pour le destin du pays. « Que Dieu bénisse le Togo et tous les pays », a-t-il conclu.

Après la prière, le temps des réjouissances dans les ménages dans une ambiance de partage et de convivialité.

David