Projet FSB : Réception provisoire de 3 km de piste réhabilitée à...

Projet FSB : Réception provisoire de 3 km de piste réhabilitée à Gapé dans le Zio

SHARE
Cérémonie de réception provisoire de la piste réhabilitée
image_pdfimage_print

Le Projet de Filets sociaux et Services de Base (FSB) continue de faire ses preuves utiles au profit des  communautés bénéficiaires. Dans le cadre de la composante 1 de ce projet piloté par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), la communauté de Gapé Tsoeta dans la préfecture de Zio a procédé le 16 novembre dernier à la réception provisoire de 3 km de piste réhabilitée allant d’Agokopé à Gapé-Tsoeta.

La réalisation et la réception technique et provisoire de cette infrastructure ont été effectuées sous la supervision et le contrôle des personnels de l’Agence nationale d’appui au développement à la base et de la section régionale des Travaux Publics.

Les grands travaux exécutés sur une durée de 4 mois sont notamment la préparation et le dégagement des emprises, les travaux routiers, les travaux d’assainissement (marqués par la construction d’un dalot de 7 mètres linéaire) et de franchissement, les travaux de signalisation, la création de fosses latérales et le reprofilage de la plate-forme.

La réhabilitation de cette piste évaluée à hauteur de 17 700 000 F CFA TTC, permettra aux communautés bénéficiaires de pousser un ouf de soulagement, en ce sens qu’elle vient favoriser la libre circulation des personnes et des biens et limiter l’insécurité qui y régnait.

Cette réalisation est le fruit du projet de Filets sociaux et services de base initié par le gouvernement togolais et dont le financement est assuré par la Banque mondiale à hauteur de 19.2 milliards de F CFA. La réhabilitation et la construction d’infrastructures socio-économique de base dans les communautés ciblées s’inscrit dans la composante 1 du projet.

Pour rappel, l’objectif du projet FSB sur la composante « infrastructures socio-économiques de base » est de soutenir la réhabilitation et la construction d’infrastructures de base dans 200 communautés pauvres ciblées du Togo, ce qui permettra d’accroître l’accès aux services socioéconomiques afférents.

David S.