Recensement électoral : Prorogation exceptionnelle de trois (03) jours

Recensement électoral : Prorogation exceptionnelle de trois (03) jours

SHARE
Opération de recensement (archives)
Opération de recensement (archives)
image_pdfimage_print

Les togolais en âge de voter qui ne s’étaient pas fait enrôler lors des opérations de recensement organisées en Octobre dernier, ont finalement la possibilité de se faire établir leur carte d’électeur. Ceci, à la faveur d’une prorogation exceptionnelle du recensement électoral prévue du 16 au 18 novembre 2018 sur toute l’étendue du territoire national.

L’information a été donnée par le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) à travers un communiqué rendu public ce lundi. Le Prof. Kodjona Kadanga a à cet effet invité les togolais ayant 18 ans et plus et n’ayant pas encore leur carte d’électeur, à accomplir cet « acte citoyen et civique ».

« La liste des Centres de recensement et de vote (CRV) retenus par la CENI sera publiée au siège de chaque Commission électorale locale indépendante (CELI) et diffusée à la diligence des présidents des CELI. Les heures d’ouverture et de clôture des Centres de recensement et de vote sont de 07H00 à 17H00 », précise le communiqué.

Pour cette prorogation exceptionnelle, il est retenu pour chaque CELI, un nombre déterminé de CRV. Au total 3.100 kits et 6.150 Opérateurs de saisie (OPS) sont mobilisés pour ce recensement complémentaire qui se déroulera dans 2.157 CRV.

Il faut rappeler que l’un des protagonistes de la crise togolaise notamment la Coalition des 14 partis de l’opposition avait appelé au boycott du recensement électoral dont les opérations avaient pris fin le 25 octobre dernier.

Cette prorogation du recensement électoral est une recommandation des facilitateurs de la CEDEAO sur la situation sociopolitique togolaise.

En effet, à l’issue de la troisième réunion du Comité de suivi des recommandations de la CEDEAO qui s’est tenue il y a quelques jours à Conakry dans la capitale guinéenne, les présidents guinéen Alpha Condé et ghanéen Nana Akufo-Addo ont dans un communiqué encouragé le Gouvernement à examiner la possibilité d’une prorogation exceptionnelle des inscriptions sur les listes électorales pour une période maximale de trois (03) jours. Ceci, dans le souci de permettre aux acteurs politiques et aux citoyens qui n’auraient pas pu se faire enrôler de pouvoir le faire dans la perspective des élections législatives du 20 décembre 2018, une date fixée par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO.

Pour le compte de ce scrutin, les candidats ont jusqu’au mercredi 14 novembre 2018 pour déposer leur dossier au siège de la CENI à Lomé. Selon la Commission électorale, les candidats qui n’ont pas encore leur carte d’électeur peuvent effectuer le dépôt de leur dossier en attendant qu’il ne soit complété par la pièce manquante au plus tard le 19 novembre, date de transmission de tous les dossiers de candidature à la Cour Constitutionnelle.

David