Robert Dussey en visite à Jérusalem pour les préparatifs du prochain sommet...

Robert Dussey en visite à Jérusalem pour les préparatifs du prochain sommet Israël-Afrique à Lomé

SHARE
Robert Dussey et Benjamin Netanyahou à Jérusalem
Robert Dussey et Benjamin Netanyahou à Jérusalem

La capitale togolaise s’honore d’accueillir du 16 au 20 octobre 2017, le sommet Israël-Afrique pour la sécurité et le développement. Premier du genre, ce sommet devra renforcer les liens de coopération entre Israël et l’Afrique. Le patron de la diplomatie togolaise est dans ce cadre en visite ce lundi en Israël où il a eu un entretien avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou.

C’est au cours du dernier voyage du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé en Israël en août 2016 que l’idée de ce sommet a été mûrie avec le Chef du gouvernement israélien.

La conférence selon les informations, portera sur les thèmes relatifs à la sécurité, à la lutte contre le terrorisme, de même que sur les questions relatives au partenariat dans plusieurs domaines notamment l’agriculture, l’énergie, l’eau, la santé et les nouvelles technologies.

Ainsi, après le sommet extraordinaire de l’Union africaine sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique tenu en octobre 2016 à Lomé, la capitale togolaise s’honore d’accueillir encore une fois, un sommet de haut niveau auquel participera Benjamin Netanyahou et de nombreux Chefs d’Etat et de gouvernement africains.

« L’ambition du président Faure Gnassingbé est de réunir toute l’Afrique à Lomé pour définir les contours d’un nouveau partenariat entre l’Afrique et Israël. Ce Sommet permettra de tracer les frontières de la renaissance de la relation historique entre notre continent et l’Etat hébreu », a expliqué le chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey.

A partir de ce sommet, l’Etat hébreu espère renforcer davantage son partenariat avec les pays africains afin de se repositionner sur le continent. Le Premier Ministre Benjamin Netanyahou a réaffirmé, au cours de son entretien avec le ministre togolais des affaires étrangères, l’enthousiasme de l’Etat hébreu à participer à ce sommet qu’il considère comme un formidable accélérateur de développement pour les relations entre Israël et l’Afrique. Par ailleurs, il a salué le dynamisme de la diplomatie du Chef de l’Etat togolais en faveur du rapprochement israélo-africain.

Le sommet Israël-Afrique sera également une occasion pour les entreprises israéliennes et africaines de nouer de nouveaux partenariats dans divers domaines essentiels pour le développement.

Sur le plan bilatéral, le Togo et Israël  entretiennent d’excellentes relations d’amitié et de coopération qui ont porté des fruits depuis l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Ces deux pays entendent, conformément au principe dit de relation privilégiée, accroître leur confiance réciproque et élargir leur coopération à d’autres domaines afin de hisser haut les relations traditionnelles entre les deux pays.

Il faut rappeler que lors de son dernier voyage en Israël,  Faure Gnassingbé et le Premier Ministre Israélien se sont déjà convaincus de l’extraordinaire potentiel de la coopération économique israélo-togolaise et ont exprimé leur détermination à œuvrer ensemble pour leur raffermissement notamment dans les domaines de l’Agriculture, de la santé publique, de l’éducation et de l’enseignement supérieur, des sciences technologiques, de l’économie numérique, du développement communautaire, de la sécurité, de la protection et de la promotion sociale et de l’intégration de la femme au processus de développement.

Cris DADA