Sandra Johnson : « le Togo n’est pas concerné par les irrégularités...

Sandra Johnson : « le Togo n’est pas concerné par les irrégularités dans les rapports Doing Business »

SHARE
La ministre Sandra Johnson
image_pdfimage_print

« Notre patrie le Togo n’est pas concerné par les irrégularités dans le Rapport Doing Business », a indiqué ce lundi dans une interview accordée à nos confrères de TogoFirst, la ministre déléguée Sandra Johnson, Conseillère du Président de la République, en charge de l’amélioration du Climat des Affaires.

Cette intervention fait suite à l’annonce de la suspension pour cause d’irrégularités, du rapport Doing Business qui évalue chaque année le climat des affaires dans près de 190 pays dans le monde dont le Togo.

« Qu’importe les évaluations, le plus important reste la contribution des réformes réalisées au mieux-être des acteurs du secteur privé et de la population togolaise », a-t-elle ajouté.

« Nous allons, pour notre part, poursuivre la mise en œuvre des reformes, qui constituent un des facteurs de succès de notre Plan National de Développement (PND) », a poursuivi la ministre.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 27 août, la Banque mondiale avait notamment indiqué qu’ « un certain nombre d’irrégularités ont été signalées concernant des modifications des données des rapports Doing Business 2018 et Doing Business 2020, publiés en octobre 2017 et 2019 ». « Les modifications des données n’étaient pas cohérentes avec la méthodologie Doing Business », soulignait le document.

« Nous agirons sur la base des résultats et corrigerons rétrospectivement les données des pays les plus touchés par les irrégularités », poursuit le communiqué.

Pour rappel, le classement Doing Business est publié chaque année au mois d’octobre. Dans l’édition 2020 rendue publique en octobre 2019, le Togo a réalisé un bond de 40 places, se classant ainsi au 97e rang sur 190 pays, faisant de lui le 3e pays le plus réformateur au monde derrière l’Arabie Saoudite et la Jordanie, et premier en Afrique.

David S.