Santé : le Togo, 1er pays africain à avoir éliminé la Trypanosomiase...

Santé : le Togo, 1er pays africain à avoir éliminé la Trypanosomiase humaine africaine (THA)

SHARE
Le ministre Moustafa Mijiyawa lors du point de presse (©OMS)
image_pdfimage_print

La Trypanosomiase humaine africaine (THA) ou maladie du sommeil a été éliminée au Togo, premier pays d’Afrique à atteindre ce résultat. L’information est rendue officielle ce lundi au cours d’un point de presse conjointement animée à Lomé par le ministre de la santé et de l’hygiène publique Prof. Moustafa Mijiyawa, et la Représentante résidente de l’OMS au Togo, Dr. Fatoumata Binta Diallo.

C’est depuis le 22 juin dernier que l’Organisation mondiale de la santé a, dans un courrier adressé au ministre de la santé, indiqué que le Togo a en effet satisfait aux critères d’élimination de ladite maladie comme problème de santé publique.

Selon le ministre de la santé, les résultats satisfaisants obtenus par le Togo dans la lutte contre la maladie, marqués par la rareté des cas, ont permis au pays d’introduire un dossier pour la certification de l’élimination de la THA auprès de l’OMS en 2018.

« Ce dossier a été examiné par un groupe d’experts indépendant convoqué par le bureau régional de l’OMS. Sur la base des éléments probants figurant au dossier et de la recommandation de ces experts, le dossier a été validé le 22 juin 2020 », a indiqué le Prof. Moustafa Mijiyawa. « Les pays voisins n’étant pas encore à la même phase, la surveillance doit continuer afin d’éviter toute résurgence de cette maladie », a-t-il ajouté.

« Pour éliminer la Trypanosomiase humaine africaine, il faut prouver qu’on a aucun cas autochtone au moins durant les 10 dernières années. Et le Togo depuis 1996 n’a plus signalé de cas de Trypanosomiase humaine africaine. Au-delà, il fallait faire un suivi et présenter un dossier bien documenté au comité d’experts à l’OMS », a pour sa part expliqué Dr Fatoumata Binta Diallo.

Le ministre de la santé a exprimé l’engagement du gouvernement togolais à soutenir le plan post validation de l’élimination de la THA, en tant que problème de santé publique en vue de la vérification de l’arrêt de la transmission à l’horizon 2030 prévu dans la feuille de route de l’OMS.

Pour rappel, la Trypanosomiase humaine africaine ou maladie du sommeil est une parasitose transmise lors de la piqûre de la mouche tsé-tsé. Connue au Togo depuis le XIXè siècle, elle fait partie des 11 maladies tropicales négligées considérées comme prioritaires par le ministère de la santé sur conseils et orientations de l’OMS.

Endémique en Afrique de l’ouest, la THA est une affection redoutable, invalidante, difficilement curable et conduisant toujours à la mort si elle n’est pas adéquatement traitée.

David SOKLOU