Sécurité alimentaire et nutritionnelle : Les travaux de la 8ème réunion du...

Sécurité alimentaire et nutritionnelle : Les travaux de la 8ème réunion du CILSS ouverts à Lomé

SHARE
Photo de famille
Photo de famille
image_pdfimage_print

Lomé, la capitale Togolaise abrite depuis ce jeudi 21 mars, les travaux de la 8ème réunion du Comité régional de pilotage conjoint des projets de programmes de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et du Comité Permanent Inter-Etats de Lutte Contre la Sècheresse dans le Sahel (CILSS). Du 21 au 23 mars, il sera question pour les participants de faire le point sur l’état d’avancement des projets et programmes du CILSS en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle, de gestion durable des ressources naturelle et de lutte contre les changements climatiques.

Il s’agira également d’examiner et d’approuver le plan technique et financier des dix projets et programmes exercice 2018 d’une part et du budget pour l’année 2019 d’autre part.

« En matière de gestion de projets, chaque projet a son comité de pilotage et d’orientation. Nous avons eu l’idée de ne pas séparer le comité de pilotage et de le faire individuel pour chaque projet mais d’en faire un seul pour l’ensemble des projets que nous avons en relation avec la commission de la CEDEAO et de la commission de l’UEMOA ceci dans un souci d’intégration, de transparence et de partage de connaissance mutuel sur ce que nous développons à travers l’Afrique de l’ouest en matière de développement. Ça a le mérite d’éviter les duplications, d’avoir une vue d’ensemble de nos projets et programmes : dans quel pays on intervient, qu’est-ce qu’on fait et d’apporter aussi des corrections sur des erreurs que nous pourrons commettre dans la gestion de nos projets et dans leur mise en œuvre », a expliqué Ibrahim Lumumba IDI-ISSA, secrétaire exécutif adjoint du CILSS.

Le Togo a pour sa part invité tous les participants des différentes institutions à s’investir davantage pour la pérennisation des acquis en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle, de la maitrise de l’eau et de la lutte contre la désertification.

Elisabeth S.