Sécurité aux frontières : Bientôt un poste de contrôle frontalier à Pogno...

Sécurité aux frontières : Bientôt un poste de contrôle frontalier à Pogno dans le Kpendjal

SHARE
Pose de la première pierre par le ministre Yark (©OIM-Togo)
image_pdfimage_print

Le Togo va bientôt se doter d’un poste de contrôle frontalier à Pogno dans la préfecture de Kpendjal-Ouest, dans le cadre de sa stratégie de renforcement de la sécurité aux frontières terrestres.

Les travaux de construction du poste frontalier séparant le Togo et le Burkina Faso ont été lancés ce 23 juin 2022 avec la pose de la première pierre effectuée par le ministre de la Sécurité et de la protection civile, Général Yark Damehane, en présence de la cheffe de mission de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Ghana, au Togo et au Bénin, Madame Abibatou Wane.

L’initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de « Renforcement des Frontières Nord de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo » mis en œuvre par l’OIM et financé par le Bureau International des stupéfiants et de l’application des lois (INL) du Département d’État des États-Unis d’Amérique.

Le projet vise en effet à améliorer la sécurité aux frontières terrestres en augmentant les capacités techniques et matérielles des agences de gestion des frontières pour répondre efficacement aux défis émergents tout en renforçant la résilience des communautés frontalières.

Selon l’OIM, la future infrastructure intégrera des fonctionnalités et équipements modernes de gestion des flux migratoires dont le Système d’information et d’analyse des données sur la migration (MIDAS) de même que la fourniture d’équipements de patrouille, la construction d’installations d’eau, d’hygiène et d’assainissement.

Il faut souligner que le nord Togo (région des savanes) fait l’objet depuis un temps de menaces et attaques menées par des groupes terroristes.

Les travaux de construction sont prévus pour durer huit (08) mois.

La Rédaction