Sensibilisation sur les potentialités culturelles et touristiques à Atakpamé

Sensibilisation sur les potentialités culturelles et touristiques à Atakpamé

SHARE
Photo de famille
image_pdfimage_print

Les représentants des communes et préfectures, les responsables d’associations de femme et ONG culturelles ainsi que les artistes et entrepreneurs cultuels ont pris part ce jeudi 19 décembre à Atakpamé, à un atelier régional de sensibilisation et de formation sur le Plan nationale de développement (PND) et les potentialités culturelles et touristiques comme levier du développement local.

Cet atelier initié par l’association culture, paix et développement (CPD) en collaboration avec le cabinet Tact Expertises et parrainé par le ministère en charge de la culture, est un volet du projet de Formation des acteurs locaux en techniques  de montage de projets culturels et en recherche de financement.

Il vise non seulement à booster la création des industries culturelles et touristiques locales contribuant ainsi à l’économie locale en termes de création d’emplois et de richesses mais aussi à rechercher des partenariats culturels et lutter contre la précarité.

Il s’est également agi de  partager avec les participants le contour du PND et les potentialités culturelles et touristiques comme leviers du développement local.

Les séminaristes ont suivi des modules portant sur le montage de projets et la recherche de financement dans le domaine des industries culturelles et touristiques locales suivi des échanges et des synthèses.

En ouvrant les travaux, le secrétaire général de la préfecture de l’Ogou M. Kondo Bitho Pépin a remercié le ministère en charge de la culture qui accompagne ces associations en faveur des acteurs locaux impliqués dans le développement de leurs communautés respectives sur la base des potentialités culturelles et touristiques. Il a souligné que c’est une philosophie chère au chef de l’État qui fait de l’encrage endogène, participatif, inclusif et concerté, le socle même de l’action gouvernementale.

Pour le coordonnateur du projet, le professeur Kadanga Kodjona, le Plan National  de Développement (PND), reconnaît aux axes 1 et 3, la culture et le tourisme comme étant la pierre angulaire d’un développement socioéconomique harmonieux à travers les avantages que procurent les entreprises culturelles et touristiques en termes de création de richesse et d’emplois.

De notre correspondant à Atakpamé, Evrard Nomanyo