Six (06) milliards de la BOAD pour l’électrification rurale au Togo

Six (06) milliards de la BOAD pour l’électrification rurale au Togo

SHARE
Le ministre Sani Yaya et le Président de la BOAD Christian Adovelande
Le ministre Sani Yaya et le Président de la BOAD Christian Adovelande
image_pdfimage_print

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE), le Togo vient de bénéficier d’un important financement de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD). Six milliards de F CFA, c’est en effet l’enveloppe financière que l’institution sous régionale a accordé ce vendredi pour la mise en œuvre d’un projet d’électrification photovoltaïque de 62 localités rurales regroupant 12.300 ménages ruraux du pays.

signature-ministreL’accord de prêt a été signé entre le président de la BOAD, Christian Adovelande et le ministre togolais de l’Economie et des Finances, Sani Yaya. Il s’agit en fait du financement partiel d’un projet évalué à 20,2 milliards de F CFA et dont le complément, soit 14,2 milliards, seront financés sur les ressources de l’UEMOA.

Selon le ministre Sani Yaya, outre l’électrification rurale décentralisée par le système solaire photovoltaïque dans 62 localités reparties dans les cinq régions économiques du pays, ce projet permettra d’autre part, le raccordement des abonnés Basse Tension (BT), l’éclairage public et l’installation électrique intérieure des abonnés.

Ce dernier n’a pas manqué de rassurer le Président de la BOAD de ce que, le Gouvernement mettra tout en œuvre afin que le concours financier que le Togo vient d’obtenir, soit intégralement affecté à la réalisation dudit projet, identifié dans le cadre de la mise en œuvre de la SCAPE. « Je tiens à vous rassurer que toutes les dispositions seront prises pour l’accomplissement diligent des formalités d’entrée en vigueur de cet Accord de financement en vue d’accélérer le démarrage effectif de ce projet », a-t-il ajouté.

« Dans chaque localité, il y aura une centrale photovoltaïque à base solaire et un petit réseau de distribution pour pouvoir raccorder les abonnements et ainsi augmenter le taux d’accès à l’électricité dans les zones rurales », a expliqué Marc Abli-Bidamon, ministre togolais des Mines et de l’Energie.

Pour Christian Adovelande, ce financement est le signe de la grande priorité que la BOAD accorde à la satisfaction des besoins énergétiques de la population de l’espace sous régional. « L’accès à la ressource énergétique par un approvisionnement fiable en quantité suffisante et à des prix concurrentiels est un  facteur essentiel pour le développement de nos économies », a-t-il signifié.

Ce financement porte à 70 milliards de F CFA, le montant des interventions de la BOAD dans le domaine énergétique et à 496 milliards de F CFA, le montant des engagements de cette institution financière au Togo.

David SOKLOU