Sommet de Paris : Faure Gnassingbé salue l’initiative d’Emmanuel Macron

Sommet de Paris : Faure Gnassingbé salue l’initiative d’Emmanuel Macron

SHARE
Emmanuel Macron et Faure Gnassingbé
image_pdfimage_print

Le sommet de Paris sur le financement des économies africaines initié par le Président français Emmanuel Macron est salué par le chef de l’État togolais qui prend part aux travaux ce mardi.

« Ce sommet est l’occasion d’apporter une réponse ambitieuse et coordonnée au choc qui a frappé les économies du continent africain (…) ; Cette mobilisation est à l’image de l’interdépendance entre toutes les parties du monde : la résilience des économies d’Afrique est dans l’intérêt de tous. Au-delà des aspects conjoncturels, le présent sommet vise à poser les bases d’un nouveau cycle de croissance en Afrique, qui sera un relais nécessaire pour l’ensemble de l’économie mondiale », a en effet déclaré Faure Gnassingbé.

« L’enjeu est donc de travailler à ce nouveau partenariat pour consolider notre développement commun. Le financement soutenable des économies est une question d’importance et la question de l’appui au secteur privé africain l’est davantage encore. Le secteur privé est en effet le véritable moteur de création d’emplois et de richesses. Il n’y aura pas de relance forte sans l’amélioration des conditions de financement, en Afrique et à l’international, du secteur privé africain », a-t-il ajouté.

Le sommet réunit notamment une trentaine de dirigeants africains et européens avec les grandes organisations économiques internationales. Il vise notamment à trouver de nouvelles sources de financement à cette région du continent africain dont les pays sont durement affectés par la crise sanitaire.

En dehors de la dette publique, le sommet s’est également penché sur une stratégie plus globale dans un partenariat public-privé pour renforcer la résilience des pays de l’Afrique subsaharienne et leur permettre de surmonter le choc de la pandémie et poser les bases d’une relance économique durable et endogène.

En prélude au Sommet, le Chef de l’État s’est entretenu avec diverses personnalités dont la Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Mme Kristalina Georgieva, le Directeur général de la Société Financière Internationale (SFI) du groupe de la Banque Mondiale Mackhtar Diop, l’économiste franco-américaine et prix Nobel d’économie en 2019 Mme Esther Duffo et avec Akinwumi Adésina président de la Banque Africaine de Développement (BAD).

La Rédaction