Systèmes financiers décentralisés : Des chefs d’Agence en formation à Kpalimé

Systèmes financiers décentralisés : Des chefs d’Agence en formation à Kpalimé

SHARE
image_pdfimage_print

Des chefs d’Agence des Systèmes financiers décentralisés ont entamé ce mercredi 27 janvier à Kpalimé, une session de formation de trois jours qui devra leur permettre de mieux maîtriser les contours de leur métier.

Initiée par l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés (APSFD-Togo),  cette formation connaît la participation des chefs d’Agence venus de Lomé, de Dapaong, d’Afagnan, d’Atakpamé et de Kpalimé.

Il s’agit pour les participants de maîtriser les missions d’un chef d’Agence (participer à la définition des objectifs de l’institution et s’assurer de sa cohérence avec le marché de l’agence,  définir le plan d’action commercial et organiser l’équipe pour l’atteinte des objectifs et de manager,  animer son équipe et contrôler les activités de crédit,  d’épargne,  de comptabilité, de caisse, de  fonctionnement logistique et matériel entre autres.

La formation permettra aussi de donner aux agents, les connaissances et les outils qui leurs permettront d’organiser des formations en éducation financière pour les clients,  de gérer son agenda,  évaluer les collaborateurs et comprendre les avantages liés à la digitalisation ainsi que les options stratégiques disponibles pour les SFD.

« Nous avons constaté que le secteur de la microfinance au Togo a évolué et il y a eu aussi des mutations profondes dans le secteur. Dans cette perspective,  il va falloir accompagner les différents acteurs dans ce processus »,  a souligné Léon AMETOWOYONA, animateur de la session de formation.

« Les chefs d’Agences sont des acteurs majeurs dans notre secteur,  parce qu’ils encadrent une équipe,  gèrent et développent des activités. Raison pour laquelle,  il est important de renforcer leur capacité pour qu’ils soient mieux outillés pour mieux réussir leur mission »,  a-t-il expliqué.

Le formateur a indiqué que les chefs d’Agence doivent tout faire être les chevilles ouvrières de l’institution : relancer la production,  dégager des produits et renforcer les capacités de ces institutions.

Cette formation, conclu M. AMETOWOYONA,  permettra d’augmenter les compétences des chefs d’Agence et de professionnaliser de plus en plus le secteur.

Malgré les avancées obtenues dans le secteur de la microfinance au Togo,  beaucoup de défis restent en effet à relever.

Ces défis selon Mme Clémentine KOUTOGLO (porte parole des participants), est de renforcer les compétences des acteurs de la microfinance,  notamment les chefs d’Agences,  réaliser les objectifs assignés pour l’année 2020,  rentabiliser les affaires et de mieux suivre la clientèle.

Soulignons que cette formation porte sur plusieurs modules tels que la mission d’un chef d’Agence,  le développement des activités,  le contrôle et supervision des acteurs,  le management de l’équipe.

De Kpalimé,  Mensah ASSOGBAGUE