1

Jean-Claude Kassi Brou, nouveau gouverneur de la BCEAO

L’économiste ivoirien Jean-Claude Kassi Brou sera le nouveau gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Il a été désigné à ce poste au cours du sommet extraordinaire des huit pays de l’Union monétaire ouest africaine (UEMOA) tenu le samedi 4 juin à Accra en marge du sommet de la CEDEAO.

« Je vous annonce une bonne nouvelle, nous venons de désigner Jean-Claude Brou comme prochain gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest, à compter du 4 juillet 2022. Dès qu’il aura quitté la CEDEAO, il prendra fonction à la BCEAO », a en effet annoncé à la presse le président ivoirien Alassane Ouattara.

Jean-Claude Kassi Brou, 69 ans, succèdera ainsi à son compatriote Tiémoko Koné, devenu en avril dernier vice-président de la Côte-d’Ivoire.

La présidence de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’UEMOA est toujours assurée par Alassane Ouattara.

La Rédaction




Bientôt un Observatoire de la qualité des services financiers au Togo

Le Togo va bientôt se doter d’un Observatoire de la qualité des services financiers. Le sujet est évoqué la semaine dernière à l’occasion de la dernière session du Conseil national du crédit (CNC) au titre de l’année 2020.

Selon le ministère de l’économie et des finances, la qualité de prestation de services financiers souffre en effet de plus en plus de plaintes sur notamment le fonctionnement des guichets automatiques de banque, le délai d’attente aux guichets bancaires et le traitement des réclamations des clients.

Déjà, le ministre Sani Yaya en charge de l’économie et des finances a au cours de cette session invité les premiers responsables des institutions financières à « prendre des mesures idoines pour améliorer davantage la qualité de leur prestation de services financiers ».

Le projet de création de cet Observatoire devrait être disponible avant la fin du premier trimestre 2021.

Dans l’espace UEMOA, le Togo affiche le plus fort taux de bancarisation Strict qui est de 25,1 % (en termes de population adulte détenant un compte dans les banques, les services postaux et les caisses nationales d’épargne), selon le rapport 2019 de la BCEAO sur la situation de l’inclusion financière dans les pays membres de l’Union.

David SOKLOU




Marché régional : le Togo va émettre des « Bons sociaux COVID-19 »

108 milliards de F CFA, c’est le montant que le Togo compte mobiliser le 14 mai prochain sur le marché régional dans le cadre de sa riposte contre la pandémie du Coronavirus. Après le Sénégal, le Burkina, et la Côte d’Ivoire, le pays s’apprête à émettre à cet effet des Bons sociaux covid-19, une opération organisée par l’Agence UMOA-Titres, avec le soutien de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Les Bons sociaux covid-19 se présentent comme un outil financier qui a pour objectif de permettre aux États de faire face aux dépenses immédiates liées à la lutte contre la pandémie du Covid-19.

C’est depuis le 27 avril dernier que les pays de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA) émettent des bons du Trésor dénommés « bons sociaux Covid-19 » pour un montant global estimé à 846 milliards de F CFA afin de financer leurs plans de riposte respectifs contre le Coronavirus.

Les « Bons sociaux Covid-19 » ont une maturité courte (trois mois), histoire de faciliter un décaissement rapide des fonds, ce qui permet aux États de faire face à leurs besoins immédiats et urgents.

Cette initiative du Togo intervient quelques jours après la réussite de son émission simultanée sur le marché financier sous régional où plus de 44 milliards FCFA avaient été mobilisés.

David S.