Atakpamé : Les élèves du lycée d’Agbonou sensibilisés sur le produit SCHOOL-ASSUR

Une délégation médicale du Centre Medico-social (CMS) d’Agbonou conduite par son responsable médecin diabétologue Dr Toudeka Edem, a sensibilisé les élèves du lycée d’Agbonou (LYAGBO) sur le produit « school-assur » ce vendredi 6 décembre à Agbonou, localité située à 5 Km environ au sud d’Atakpamé. Elle a été assistée par le proviseur dudit établissement, M. Dossou Delofon.

Cette sensibilisation vise à informer certains élèves et et à redynamiser chez d’autres, la connaissance sur le produit School Assur né de la vision du chef de l’Etat en faveur de la jeunesse Togolaise.

Elle a été une occasion pour les orateurs, de conscientiser les bénéficiaires sur les grandes lignes du contrat notamment le principe de la couverture, les garanties couvertes et les capitaux garantis.

Le docteur en expliquant aux élèves comment bénéficier de la couverture, a indiqué qu’il faut être un écolier ou un élève togolais dûment enregistré dans une école, un collège ou un lycée public. Il a à travers une série de question-réponse satisfait les inquiétudes et préoccupations des uns et des autres. La prise en charge School Assur se fait au CMS Agbonou, à la Polyclinique du district sanitaire de l’Ogou et au CMS de Midoudou. Le Centre hospitalier régional (CHR) d’Atakpamé est le lieu de référence.

Le proviseur Dossou a pour sa part remercié et félicité le gouvernement pour ses mesures en faveur de la protection des apprenants en matière de santé. Il a exprimé sa gratitude aux initiateurs de cette opportunité qui va éveiller et inciter les parents à prendre leurs responsabilités dans l’éducation des enfants. Il a pour finir exhorté ses élèves à relayer le message autour d’eux.

De notre correspondant à Atakpamé, Evrard Nomanyo




Ogou : Les militants et sympathisants du parti UNIR se mobilisent pour la présidentielle de 2020

Le bureau préfectoral du parti UNIR de l’Ogou (UNIR-Ogou) a organisé ce vendredi 29 novembre à Atakpamé, une journée de sensibilisation et de mobilisation à l’endroit des cadres et leaders d’opinions du parti.

La rencontre a également permis de déterminer les stratégies à mettre en œuvre pour une participation accrue et soutenue de ces jeunes au prochain scrutin présidentiel.

« Élection présidentielle 2020, défis et enjeux de l’heure » : c’est le thème de cette journée de sensibilisation qui a réuni les jeunes militants de l’UNIR-Ogou à Atakpamé.

Dans une introduction liminaire, le secrétaire préfectoral dudit parti dans l’Ogou M. Dossou Délofon a expliqué la nécessité pour ces jeunes de sortir massivement à aller se faire enregistrer sur les listes électorales afin de renouveler leur confiance au candidat du parti Union pour la République (UNIR). « Qui voyage loin ménage sa monture », a-t-il indiqué.

Le président  du cadre de réflexion des jeunes de l’Ogou, M. Akoda Mawussi a indiqué que pour permettre au chef de l’État de parachever les grands travaux amorcés, sa candidature et sa réélection à la prochaine élection présidentielle est une nécessité.

L’éclat de la journée a été rehaussé par la présence du Directeur Général de la Compagnie des Intrants Agricoles du Togo M. Desanti Jean Gérard, parrain de l’événement.

Il a exprimé sa gratitude au chef de l’Etat Faure Gnassingbé, Président du parti UNIR pour le sacrifice personnel en faveur de la relance socio-économique du Togo et sa capacité de gouvernance qui vient d’ailleurs d’être couronnée par la 1ère place qu’occupe le Togo dans le cadre du dernier rapport Doing Business.

Cette rencontre vient appuyer deux autres déjà organisées relatives à la nécessité d’union des fils et filles de l’Ogou puis le rôle des chefs traditionnels dans la consolidation de la paix organisées par le cadre de réflexion des jeunes de l’Ogou.

De notre correspondant à Atakpamé, Evrard Nomanyo




Présidentielle de 2020 : les jeunes d’Atakpamé se mobilisent pour UNIR

« L’engagement de la jeunesse face aux défis de l’heure » : c’est le thème au centre d’une conférence débat organisée ce 30 août à Atakpamé avec pour objectif non seulement d’explorer des pistes de réflexion pour le développement du grand Ogou, mais aussi de redynamiser les militants et sympathisants du parti Union pour la République dans cette préfecture (UNIR-Ogou) en vue d’une victoire assurée du parti à la présidentielle de 2020.

Cette rencontre est à l’actif du Cadre de réflexion des jeunes de l’Ogou. Des communications relatives au développement de la préfecture de l’Ogou et l’engagement de la jeunesse face aux défis de l’heure qui sont entre autres le renforcement de la solidarité entre les fils et filles de l’Ogou, et la culture du pardon ont été présentées à l’assistance.

Le secrétaire préfectoral UNIR-Ogou, M. Dossou Delofon a informé l’assistance sur les enjeux de la présidentielle de 2020 et le bien fondé de cet engagement. Il a invité les jeunes à se départir des divisions ethniques, des règlements de compte, du manque de respect les uns envers les autres, du non respect de la hiérarchie politique, de l’égoïsme et de la recherche de l’intérêt personnel.

Le parrain du cadre de réflexion des jeunes, M. Desanti Jean Gerard, a rappelé un certain nombre de principes cardinaux devant guider les réflexions et aider à identifier les meilleures pistes de rassemblement.

Le maire de la ville d’Atakpamé, M. Adjonou Kassegne et le président du conseil de la préfecture ont tour à tour félicité et remercié les participants pour la tenue de cette assise.

Le président du cadre de réflexion, M. Akoda Mawussi a pour sa part exprimé le vœu de voir les populations dire non à la division, aux querelles et de faire en sorte que le développement de l’Ogou reste et demeure leur priorité.

De notre correspondant à Atakpamé, Evrard Nomanyo