1

Togo : Le HCRRUN à la rencontre de la société civile

Awa-Nana Daboya, présidente du HCRRUN

Le Haut-commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) entame à partir de ce lundi 28 novembre à son siège à Lomé, une série de rencontre avec les acteurs de la société civile togolaise. Ces rencontres d’échanges avec les acteurs étatiques et non-étatiques visent à amener toutes les couches sociales de la population à jouer leur partition dans la mise en œuvre des recommandations de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR).

« Ces rencontres qui participent au processus d’appropriation et d’adhésion des populations à la mise en œuvre des recommandations de la CVJR, visent à échanger avec les différents groupes cibles en vue de leur implication et de leur contribution à l’accomplissement de la mission du HCRRUN », indique un communiqué de l’institution.

Jusqu’au 19 décembre prochain, le Haut-commissariat entend rencontrer les confessions religieuses, les organisations de la société civile, les Hommes de médias, les forces de défense et de sécurité, les associations de femmes et de jeunes, les chargés de communication des institutions de la république, des départements ministériels et sociétés d’Etat, et les speakers en langues.

Créé par décret  N°2013/040 du 24 mai 2014 du Président de la République, le HCRRUN a pour mission de procéder à la mise en œuvre des recommandations et du programme de réparation élaborés par la CVJR.

On se rappelle qu’en juillet dernier, en sa qualité d’institution chargée de promouvoir la réconciliation nationale, la paix et l’unité nationale, le HCRRUN avait organisé un atelier de réflexion et d’échange sur les réformes politiques et institutionnelles. Un atelier qui a permis de faire un diagnostic de la problématique des réformes en vue d’identifier des solutions durables pour un meilleur devenir du pays.

La Rédaction




Le PNUD équipe le HCRRUN en matériels informatiques

Photo de remise de matériels

21 528 972 F CFA, c’est le montant d’un lot de matériels informatiques gratuitement mis à la disposition du Haut commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) mardi, par le Programme des nations unies pour le développement au Togo (PNUD-Togo). Il s’agit d’un accompagnement de l’institution onusienne pour le bon fonctionnement du HCRRUN dans ses activités en faveur de la préservation de la paix sociale et de la réconciliation au Togo.

C’est un lot de matériels composé d’ordinateurs portable, d’imprimantes, de copieurs, d’encre, de vidéo projecteur, d’écran de  projection et  d’onduleurs.

Des matériels qui, pour Mme Awa Nana Daboya, Présidente du HCRRUN, tombent à pic et serviront à renforcer les capacités de son Institution en termes de matériels de travail. Pour sa part, la représentante résidente du PUND au Togo a souligné que le soutien du PNUD au HCRRUN va au-delà des moyens matériels. « Aujourd’hui c’est du matériel informatique, mais au-delà de ces moyens matériels, nous accompagnons le HCRRUN dans sa mission de mise œuvre des recommandations de la CVJR mais en même temps dans son travail fondamental de consolidation de l’effort de paix pour la non-répétition des actes de violence qui ont conduit à la mise en place du processus de la CVJR », a souligné Khardiata Lô N’Diaye.

« Depuis la mise en place de cette institution (HCRRUN, ndlr),  nous avons très vite trouvé les voies et moyens de l’accompagner dans sa mission. C’est une mission lourde et noble qui demande beaucoup de ressources de tous ordres notamment ressources humaines, financières, logistiques pour mener une mission dont tout le monde au Togo comprend l’importance et la complexité », a-t-elle ajouté.

Il faut préciser que l’offre de ce lot de matériels rentre dans le cadre du partenariat d’appui à la mission du HCRRUN par le PNUD-Togo, conformément à un mémorandum d’accord signé en octobre 2015 entre les deux Institutions.

Cris DADA