1

Primature : les premiers mots de Victoire Tomégah-Dogbé

Nommé lundi, le nouveau Premier ministre Mme Victoire Tomégah-Dogbé a immédiatement pris fonction le même jour, à la suite d’une cérémonie de passation de service avec son prédécesseur Komi Sélom Klassou.

« Je voudrais exprimer ma gratitude au chef de l’Etat pour la confiance qu’il m’a faite en me confiant la lourde responsabilité du poste de chef de gouvernement », a déclaré Mme Victoire Tomégah-Dogbé.

La nouvelle locataire de la Primature a ensuite félicité le chef du gouvernement sortant pour le travail abattu avant d’appeler à la concertation, à l’écoute et à des décisions courageuses au service du développement du pays.

Pour rappel, Mme Victoire Tomégah-Dogbé était avant sa nomination Directrice de cabinet du Président de la République et Ministre du développement à la base, de l’artisanat et de l’emploi des jeunes.

Lire aussi : Togo : Mme Victoire Tomégah-Dogbé succède à Komi Klassou à la Primature

La Rédaction




Togo : Mme Victoire Tomégah-Dogbé succède à Komi Klassou à la Primature

Mme Victoire Tomégah-Dogbé est le nouveau Premier ministre du Togo. Elle vient d’être nommée ce lundi à ce poste par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé.

La Directrice de cabinet de la Présidence de la République succède ainsi en qualité de cheffe du gouvernement au désormais ex-Premier ministre Komi Sélom Klassou.

C’est la première fois dans l’histoire politique du Togo qu’une femme est nommée à ce poste.

Mme Victoire Tomégah-Dogbé occupait jusque là, le poste de Directrice de cabinet de la Présidence de la République et ministre du développement à la base, de l’artisanat et de l’emploi des jeunes.

La composition du nouveau Gouvernement devrait également être dévoilée dans les prochaines heures.

Pour rappel, c’est le vendredi 25 septembre dernier que le  Premier ministre sortant Komi Sélom Klassou a remis sa démission ainsi que celle de l’ensemble du gouvernement au Président de la République Faure Gnassingbé.

David S.




Togo/ Démissionnaire, le Premier Ministre Klassou chargé d’expédier les affaires courantes

Le Premier ministre Komi Sélom Klassou a présenté ce vendredi 25 septembre sa démission et celle de son gouvernement au Président de la République Faure Gnassingbé.

Pratique républicaine, cette démission intervient 7 mois après l’élection présidentielle du 22 février 2020.

« Le Président de la République a accepté cette démission et a saisi l’occasion pour féliciter le Premier Ministre et toute l’équipe gouvernementale pour les efforts engagés sur les plans économique, politique et social ainsi que les résultats encourageants obtenus malgré le contexte difficile marqué par la crise sanitaire que traverse actuellement le monde entier », indique un communiqué de la Présidence de la République.

Selon le document, le chef de l’Etat a remercié le Premier ministre pour son « sens élevé du devoir » et l’a par ailleurs chargé de même que son gouvernement, d’ « expédier les affaires courantes ».

Pour rappel, Komi Sélom Klassou occupe le poste de Premier Ministre du Togo depuis juin 2015.

La Rédaction




Togo : les ultimes adieux à Patrick Têvi-Bénissan

Le gouvernement togolais a rendu un dernier hommage au Secrétaire général de la Présidence de la République, Daté Patrick Têvi-Bénissan décédé le 1er septembre dernier.

Une messe d’enterrement a été dite ce vendredi à cet effet pour le repos de l’âme de l’illustre disparu à la paroisse Notre Dame du Rédempteur de Bè-Klikamé à Lomé, en présence du Premier ministre Komi Selom Klassou.

A travers des témoignages, enfants, parents, collègues et amis ont rendu des hommages à celui qui aura assumé « avec professionnalisme et loyauté sa mission de Secrétaire Général pendant toutes ces années », selon Mme Victoire Tomégah-Dogbé, Directrice de Cabinet du Président de la République.

Pour le repos éternel de l’âme de l’illustre disparu, l’Archevêque métropolitain de Lomé Mgr Nicodème Anani Barrigah-Bénissan a imploré la grâce, le pardon et la bénédiction du Seigneur.

Au nom du chef de l’Etat Faure Gnassingbé, le Premier ministre a déposé une gerbe de fleurs en hommage à Patrick Têvi-Bénissan. Le geste a été suivi une sonnerie aux morts et l’exécution de l’hymne national.

Lire aussi : Décès de Patrick Daté Têvi-Bénissan : Faure Gnassingbé salue un « collaborateur de qualité »

La Rédaction




Togo/ Covid-19 : l’état d’urgence sanitaire prorogé de six (6) mois

Le projet de loi portant prorogation de l’état d’urgence sanitaire  pour un délai supplémentaire de six (06) mois, et celui autorisant la prorogation du délai d’habilitation du gouvernement à prendre par ordonnances des mesures relevant du domaine de la loi ont été adoptés ce mardi par l’Assemblée nationale.

C’était au cours de la 3ème séance plénière de la deuxième session ordinaire de l’année 2020 présidée par la Présidente de l’Assemblée nationale Yawa Djigbodi Tsègan en présence du Premier ministre Komi sélom Klassou.

C’est au regard de la hausse des chiffres liés à la Covid-19 et dans le souci de continuer par prendre de nouvelles mesures nécessaires à la riposte contre la Covid-19 que le gouvernement togolais a sollicité et obtenu des élus du peuple, le vote de ces nouvelles dispositions juridiques.

Selon le chef du gouvernement, la prorogation du délai d’habilitation a pour but de prendre de nouvelles mesures nécessaires ou de réajuster celles existantes contre la pandémie.

En effet, dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, l’état d’urgence permet  notamment au pays d’adopter des mesures exceptionnelles de riposte sanitaire et de police générale qu’imposent les circonstances du moment.

Le Premier ministre est également revenu sur les différentes mesures et disposition prises par le gouvernement dans la lutte contre le Coronavirus : la mise en place des organes de gestion de la crise, le renforcement des équipements dans les centres de santé pour une prise en charge adéquate des personnes contaminées, l’assurance maladie spéciale pour le personnel soignant, les transferts monétaires pour soutenir les couches vulnérables, la sensibilisation des populations sur les gestes barrières contre le virus, l’accompagnement des entreprises entre autres.

« Pour soutenir toutes ces mesures, un Fonds national de solidarité et de relance économique de 400 milliards de FCFA a été également décidé et mis en place par le chef de l’Etat. Ce Fonds est destiné au financement de toutes les actions envisagées dans le cadre de la mise en œuvre des mesures de riposte contre la Covid-19 », a-t-il ajouté.

La présidente de l’Assemblée nationale a pour sa part expliqué que la mise en place de ce régime dérogatoire en soutien Gouvernement est double : il s’agit d’une part de protéger au mieux les concitoyens à commencer par le personnel médical, et d’autre part limiter autant que possible, les graves dommages socio-économiques que provoque inévitablement la situation d’urgence sanitaire contraignante.

« De l’incertitude tant sur les aspects de ce virus que sur la disponibilité d’un vaccin, il nous faut répondre avec célérité, confiance et transparence », a indiqué Yawa Djigbodi Tsègan.

Elle a en outre exprimé l’engagement sans réserve de l’Assemblée nationale, avec la plus grande énergie qu’exige la menace, pour contribuer à l’éradication de l’épidémie sur l’ensemble du territoire national. Yawa Tsègan a pour finir encouragé le Gouvernement à poursuivre inlassablement les efforts afin que le Togo maitrise la situation sanitaire.

David S.




L’Ambassadeur Marc Vizy en fin de mission diplomatique au Togo

En fin de mission diplomatique au Togo, l’Ambassadeur de France Marc Vizy est allé faire mercredi ses adieux au chef du gouvernement Komi Sélom Klassou.

Les deux personnalités sont revenues sur les grands axes de la coopération entre Paris et Lomé et ont en outre salué l’excellence des liens d’amitié et de coopération qui existent entre le Togo et la France.

« D’ici la fin du mois je quitterai le Togo avec beaucoup de tristesse parce que le pays m’a beaucoup plu et je pense avoir passé un séjour amical et fructueux », a indiqué le diplomate français.

« Aujourd’hui, le pays a retrouvé une certaine tranquillité politique », s’est-il réjoui, évoquant au passage le bon déroulement de certains récents évènements politiques du pays notamment les élections législatives, municipales et la dernière présidentielle.

Le Togo et la France entretiennent de bonnes relations dans divers domaines notamment économiques, sociaux et sécuritaires.

La Rédaction




Assemblée nationale : Ouverture de la « session budgétaire », 23 projets de loi affectés aux commissions pour études

La deuxième session ordinaire de l’année 2020 s’est ouverte mardi à l’Assemblée nationale avec sur la table des députés, 23 projets de loi au rang desquels, le projet de budget 2021 actuellement en élaboration au ministère de l’Economie et des Finances.

L’ouverture de cette session dite « budgétaire » a été présidée par la présidente de l’Assemblée Chantal Yawa Djigbodi Tsègan, en présence du Premier Ministre Komi Selom Klassou.

Après deux (02) mois de vacances parlementaires, l’Assemblée nationale a donc repris du service. Pour les quatre prochains mois, l’agenda sera chargé pour les 91 élus du peuple togolais.

« Au titre de notre agenda, à ce jour, vingt-trois (23) projets de loi ont été affectés à nos différentes commissions permanentes pour études et nous attendons les rapports en vue de leur programmation en séance plénière », a indiqué la présidente de l’Assemblée nationale.

En attendant le dépôt du projet de loi de finances gestion 2021 par le Gouvernement, Mme Chantal Djigbodi Tsègan a invité les députés à faire progresser les travaux dans les commissions afin d’étudier les projets et propositions de loi qui sont en instance.

« Dans cet élan mobilisateur, la Représentation nationale réaffirme son engagement et sa détermination à examiner de concert avec le Gouvernement, la meilleure adaptation des trois axes du PND, en accéléré, en temporisé ou en différé à l’aune des incidences néfastes de la COVID-19, lors de l’étude du projet de loi de finances gestion 2021 qui sera déposé sur le bureau de l’Assemblée nationale », a-t-elle rassuré.

Yawa Djigbodi Tsègan

La présidente de l’Assemblée nationale n’a pas manqué de saluer l’engagement du chef de l’Etat Faure Gnassingbé et celui du gouvernement togolais dans la lutte contre la pandémie liée au Coronavirus dont fait face le Togo à l’image des autres pays.

Les députés ont été exhortés à travailler avec assiduité, efficacité et responsabilité pour donner au Togo le budget qu’appelle le contexte de crise sanitaire.

Pour rappel, la 2ème session ordinaire des élus du peuple s’ouvre  au Togo le premier mardi du mois de septembre conformément aux dispositions de l’article 55, alinéa 3 de la Loi fondamentale.

David S.




Mme Cristina Martins Barreira : « Du Togo, je retiens l’accueil du peuple togolais (…)

En fin de mission au Togo, l’Ambassadeur de l’Union européenne, Mme Cristina Martins Barreira est allée faire ce vendredi, ses adieux au Premier Ministre Komi Selom Klassou. Occasion pour elle de faire avec le chef du gouvernement togolais, le bilan le bilan des relations entre l’UE et le Togo au cours de ces trois dernières années où elle était en poste dans le pays.

Les deux personnalités ont salué l’excellence des relations d’amitié et de coopération qui existent entre le Togo et l’Union européenne et fait le bilan de l’engagement de l’UE au Togo.

« On a constaté ensemble la grande qualité des relations entre le Togo et l’UE pendant ces trois ans. Des aspects importants qu’on a soulignés ensemble de l’appui de l’UE au Togo, notamment plus récemment dans le cadre de la pandémie », a indiqué Mme Cristina Martins Barreira.

« Du Togo, je retiens l’accueil du peuple togolais, les bonnes relations avec toutes les autorités du pays et je me suis toujours sentie comme chez moi et je pars avec un peu de regret mais la vie diplomatique est comme ça », a-t-elle fait savoir.

Au Togo, l’appui de l’Union européenne touche divers domaines de l’économie du pays. L’on retiendra par exemple l’organisation en juin 2019 du premier forum économique Togo-UE avec des financements de plusieurs projets et l’accompagnement du processus de décentralisation du pays.

David S.




Le Togo rend hommage à ses martyrs

Le Togo rend hommage à ses martyrs le 21 juin de chaque année. La tradition de cette journée de recueillement et de souvenir a été encore respectée ce dimanche.

A l’occasion, le Premier ministre Komi Sélom Klassou a au nom du chef de l’Etat Faure Gnassingbé procédé à un dépôt de gerbe à la place des Martyrs à Lomé, en hommage à tous ceux et celles qui ont perdu la vie pour que naisse le Togo.

Pour le compte de cette année, la cérémonie a été sobre en raison de la pandémie liée au Coronavirus.

La cérémonie s’est déroulée en présence de la Présidente de l’Assemblée nationale Mme Chantal Yawa Tsègan, des présidents d’institutions de la République et des membres du Gouvernement, dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19.

La Rédaction




Komi Sélom Klassou et son gouvernement en poste jusqu’à la fin de l’état d’urgence

La démission du Premier ministre actuel Komi Sélom Klassou et de son gouvernement interviendra après l’état d’urgence, a-t-on appris ce vendredi de sources sûres.

Les consultations auraient déjà tout de même commencé pour la formation d’un nouveau gouvernement, selon les informations. L’on apprend par ailleurs, que les membres du nouveau gouvernement seront connus au plus tard 72 heures après la nomination du nouveau premier ministre.

La démission de l’actuel locataire de la Primature et de son gouvernement fait toujours débat au sein de l’opinion, un mois environ après la prestation de serment de Faure Gnassingbé réélu pour un nouveau mandat de cinq (05) ans suite au scrutin présidentiel du 22 février 2020.

Pour rappel, l’état d’urgence sanitaire avait été décrété au Togo le 1er avril dernier pour une période de trois mois par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé, au regard de la gravité de la situation liée à la crise de la Covid-19, et en conformité avec les dispositions constitutionnelles.

L’état d’urgence permet notamment au pays d’adopter des mesures exceptionnelles de riposte sanitaire et de police générale qu’imposent les circonstances actuelles.

La Rédaction