1

Togo : Une convention pour promouvoir les produits des jeunes entrepreneurs sur les médias de service public

C’est une bonne nouvelle pour les jeunes entrepreneurs togolais notamment ceux bénéficiaires des divers mécanismes gouvernementaux d’appui.

Ces jeunes pourront en effet bénéficier de tarifs préférentiels et de créneaux horaires avantageux pour communiquer sur leurs produits et services sur les médias de service public.

Une convention a été signée dans  ce sens ce mardi 20 septembre entre la ministre du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes Mme Myriam DOSSOU D’ALMEIDA et le Prof. Akodah AYEWOUADAN, ministre de la communication et des médias.

Il s’agit en réalité pour les deux ministères de renouveler une précédente convention mise en œuvre à partir de 2017 et qui a été réaménagée pour une meilleure exécution et un soutien renforcé aux jeunes entreprises.

Selon les informations, près d’une centaine de jeunes entrepreneurs ont pu bénéficier de cette opportunité entre 2017 et 2021 sur les médias ciblés notamment la TVT, la Radio Lomé, la Radio Kara, le quotidien Togo presse et l’Agence Togolaise de Presse (ATOP).

« Ces jeunes pourront également bénéficier d’une expertise et de conseils pour la réalisation de leurs supports de communication écrite et audiovisuelle », a indiqué la ministre Myriam DOSSOU D’ALMEIDA.

« Cette cérémonie renforce et élargit les relations institutionnelles entre les deux ministères, convaincus du caractère indispensable de la publicité dans la promotion des activités des jeunes entrepreneurs, qui éprouvent des difficultés à supporter les coûts élevés de la communication médiatique », lit-on dans un communiqué conjoint publié à cet effet.

La Rédaction




Togo : De l’énergie propre au service des cantines scolaires

Au Togo, le programme de cantines scolaires reçoit un soutien innovant à travers l’offre d’une énergie propre et plus respectueuse de l’environnement. Il s‘agit de 50 kits de fourneaux à gaz pour les écoles à cantine, un don de la société ZENER/SODIGAZ remis aux bénéficiaires par la ministre Myriam Dossou d’Almeida en charge du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.

Le don estimé à 3 335 000 F CFA est composé de 50 fourneaux, de 50 bouteilles de gaz de 12 kg et d’accessoires de branchement. Le but est de soutenir les cantines scolaires à travers notamment l’offre d’une énergie propre que les bois de chauffe couramment utilisés dans la cuisson des repas à fournir aux écoliers.

La cérémonie de remise effectuée le 23 septembre dernier à Gninoumé dans la commune Bas-mono 1 a été couplée du lancement de la formation des mamans-cantines et de l’initiation à l’utilisation des kits à gaz, ceci en prélude à la prochaine rentrée scolaire prévue ce lundi 27 septembre 2021.

La ministre Myriam Dossou d’Almeida a en outre saisi l’occasion pour visiter et échanger avec les bénéficiaires de Transferts monétaires (TM) dans le canton de Kpétsou toujours dans la préfecture du Bas-Mono.

La ministre Myriam Dossou d’Almeida remettant un kit à un bénéficiaire

Il faut souligner que le programme de cantine scolaire est une sous-composante du projet de Filets sociaux et services de base (FSB), piloté par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb). Il vise à accroitre l’accès des enfants des communautés les plus pauvres du Togo à des repas scolaires réguliers, ce qui devrait en retour améliorer la fréquentation et la rétention dans les écoles des zones ciblées.

Le programme a permis depuis 2008 d’offrir plus de 90 000 000 plats chauds de qualité aux écoliers dans 315 écoles primaires publiques sur l’ensemble du territoire national.

David S.




Cantines scolaires : Le secteur privé met la main à la pâte

Dans le canton de Tokpli (commune Yoto 3), plus de 2000 écoliers de 10 écoles primaires publiques pourront bénéficier du programme des cantines scolaires. Ceci à la faveur d’une convention de financement signée entre le Ministère du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes et la société SCANTOGO à travers la Fondation HEIDELBERG CEMENT-Togo.

Évaluée à 45 812 000 F CFA, la convention a été signée au profit du programme national d’alimentation scolaire au Togo (PNAS) par la Ministre du développement à la base, Mme Myriam DOSSOU-D’ALMEIDA et le Directeur général de SCANTOGO et président de la Fondation HC-Togo, M. Eric GOULIGNAC.

Elle vise à fournir des repas chauds aux élèves bénéficiaires des écoles ciblées dans cette commune qui abrite les installations de la Fondation HC-Togo.

Ce partenariat signé mardi dernier, épouse la vision de l’Etat d’engager les entreprises du secteur privé national et la société civile dans le financement des cantines scolaires en vue de lui assurer sa durabilité.

L’ambition du gouvernement est d’étendre la fourniture des repas scolaires à au moins 20 % des écoles à l’horizon 2025.

Pour rappel, le volet « cantine scolaire »  est une sous composante du projet de Filets sociaux et services de base (FSB)  piloté  par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB). Il a pour objectif d’accroitre l’accès des enfants des communautés les plus pauvres du Togo à des repas scolaires réguliers, ce qui devrait en retour améliorer la fréquentation et la rétention dans les écoles des zones ciblées.

David S.




PSMICO : le lycée de Wogba doté d’ouvrages socioéducatifs

C’est une bonne nouvelle pour les élèves du lycée de Wogba, à quelques jours de la prochaine rentrée scolaire. Le lycée de cette localité de la préfecture de Vo vient en effet de se doter d’ouvrages socioéducatifs réalisés à travers un accompagnement de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de soutien aux microprojets d’infrastructures communautaires (PSMICO).

La remise officielle des ouvrages aux bénéficiaires a été effectuée ce 22 octobre 2020 par la Ministre du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes Mme Myriam DOSSOU-D’ALMEIDA, en présence de la Directrice Générale de l’ANADEB, et des différentes autorités de la préfecture de Vo.

L’ouvrage socioéducatif est composé d’un bâtiment scolaire de 4 classes et réalisé sur un coût de 25 000 000 F CFA. Il est équipé des mobiliers de bureaux notamment 120 tables bancs pour élèves, 4 tables et chaises pour enseignant pour un coût de 3 783 080 F CFA, soit un total de 28 783 080 F CFA entièrement financés sur le budget de l’Etat togolais.

La cérémonie a été marquée par une coupure du ruban symbolique par la Ministre Myriam DOSSOU-D’ALMEIDA, une visite de l’ouvrage, la remise des clés du bâtiment scolaire au Préfet de Vo et des fournitures scolaires au Directeur du Lycée de Wogba.

Une image de la remise des fournitures

Réalisées avec l’implication des élèves et enseignants du lycée de Wogba, ces ouvrages socioéducatifs permettront notamment aux élèves d’étudier dans de meilleures conditions.

Pour rappel, le Programme de soutien aux microprojets d’infrastructures communautaires (PSMICO) a pour objectif d’accompagner le processus de mise en place et de gestion des infrastructures socio collectives des communautés à la base au Togo.

David S.




Ogou : Les marchés d’Awagomé et de Bocco inaugurés par la ministre Myriam DOSSOU-D’ALMEIDA

Les localités d’Awagomé et de Bocco situées respectivement à 14 et 9 km environ au Nord d’Atakpamé dans la préfecture de l’Ogou disposent désormais de nouveaux marchés de type cantonal. Les infrastructures ont été inaugurées ce 15 octobre par la Ministre du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Mme Myriam DOSSOU-D’ALMEIDA.

La cérémonie de réception s’est déroulée en présence de la Directrice Générale de ANADEB, Mme Katanga Mazalo , du Préfet de l’Ogou, M. Akakpo Edoh, du maire de la commune Ogou 1, Mme Kouigan Yawa Ahofa et de plusieurs autres personnalités.

Réalisées par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de soutien aux microprojets d’infrastructures communautaires (PSMICO), ces infrastructures permettront aux communautés bénéficiaires de disposer d’un cadre plus agréable et confortable pour l’exercice de leurs activités génératrices de revenus.

Le marché de Awagome est composé de sept (07) hangars du type cantonal, deux (02) blocs de latrines VIP, un (01) dépotoir et deux (02) magasin de stockage pour un coût de 89 millions de francs CFA. Celui de Bocco est composé de cinq (5) hangars, un (1) bloc de latrines et d’un (1) magasin de stockage pour un coût de 60,5 millions de francs CFA, soit un total de 159,5 millions de francs CFA entièrement financés par le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV).

Les magasins de stockage permettront aux bénéficiaires d’avoir du stock à disposition et de vendre même hors saison, de réduire les risques de rupture de stocks et d’améliorer la continuité et la permanence de l’activité, de limiter considérablement les attentes liées au délai de réapprovisionnement, de sécuriser les marchandises sur leur lieu de vente contre les intempéries et les vols et de limiter les efforts et les coûts de logistique et de transport.

Coupure du ruban symbolique par la ministre

Les hangars offrent pour leur part, un meilleur confort et un cadre de travail décent aux commerçants. Ils limitent les risques d’accident lié à la fragilité des hangars de fortune, et protège au mieux les marchandises contre les intempéries. Ils favorisent par ailleurs l’accroissement des activités économiques de la communauté à travers l’offre de plus grands espaces pour l’étalage, et la création d’un plus grand nombre de commerces.

Les blocs de latrines et les dépotoirs intermédiaires permettent quant à eux d’améliorer le cadre de vie et l’hygiène dans les marchés.

En remettant ces ouvrages, Mme Dossou-D’Almeida a invité les bénéficiaires à maintenir leur mobilisation autour des ambitions du Plan national de développement (PND) qui veut entre autres « consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion ».

Elle a exprimé l’engagement du gouvernement à renforcer pour les cinq prochaines années l’inclusion, l’harmonie sociale et consolider la paix, dynamiser la création d’emplois entre autres.

Selon la Directrice générale de l’ANADEB Mme Katanga Mazalo , l’Agence depuis sa création agit pour se positionner comme un interlocuteur de référence pour tout partenaire public ou privé porté par cet élan naturel de solidarité envers les communautés vulnérables pour leur développement.

En réceptionnant ces ouvrages, le Préfet de l’Ogou M. Akakpo Edoh a au nom des populations bénéficiaires témoigné son enthousiasme et espère en collaboration des responsables desdites localités faire un bon usage pour le bonheur de tous.

Il faut souligner que la réception de ces ouvrages intervient dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme rurale observée le 15 octobre de chaque année.

Evrard NOMANYO / La Rédaction