PASSCO 2 : 400 forages et 200 latrines modernes à réaliser dans les régions de la Kara et des savanes

La deuxième phase du Projet d’amélioration des conditions sanitaires en milieu scolaire et rural des régions de la Kara et des Savanes (PASSCO 2) a été officiellement lancée vendredi dernier à Konsogou dans le canton de Nanergou (région des savanes), par la cheffe du gouvernement Mme Victoire Tomégah-Dogbé.

6,58 milliards de FCFA, c’est le coût global de ce projet qui permettra la réalisation de 400 nouveaux forages dans les deux régions soit 200 par région, la réhabilitation de 200 anciens forages à raison de 100 par région et la construction de 200 latrines modernes de type ECOSAN, soit 100 latrines par région. Ce qui fera au total, plus de 1000 forages avec le PASSCO 1.

Selon le gouvernement togolais, le PASSCO 2 contribuera à l’atteinte des objectifs de la feuille de route du gouvernement en faisant passer le taux de couverture à l’eau potable en milieu rural de 77 % à 85 % dans la région de la Kara et de 67 % à 72 % dans les Savanes.

Dans les deux régions concernées, le projet permettra à 300 mille personnes d’avoir facilement accès à l’eau potable et de disposer de latrines modernes dans les écoles et centres de santé. Ce qui, in fine, permettra de réduire le taux des maladies hydriques notamment, le choléra, la diarrhée et la dysenterie entre autres.

La Rédaction




Victoire Tomégah-Dogbé : « Nous devons placer l’être humain au centre de toute action »

« Nous devons investir dans notre futur, ce qui signifie, investir dans le développement du capital humain. Nous devons placer l’être humain au centre de toute action », a indiqué lundi, la cheffe du gouvernement du Togo, Mme Victoire Tomégah-Dogbé qui prenait part aux travaux du 20è forum économique international sur l’Afrique.

« Investir pour une relance durable en Afrique » : c’est le thème au centre de cette rencontre virtuelle de haut niveau co-organisée par le centre de développement de l’OCDE et l’Union Africaine.

Ce forum est un cadre d’échanges entre les dirigeants africains dans leur recherche de solutions aux problèmes de développement du continent.

Au nom du chef de l’Etat Faure Gnassingbé, le Premier ministre a également saisi l’occasion pour présenter la vision de développement du Togo pour une relance durable de l’économie.

« Nous avons compris l’impérieuse nécessité de mettre en place des politiques sociales visant à promouvoir une relance plus inclusive et plus durable », a ajouté Mme Victoire Tomégah-Dogbé  pour qui le capital humain demain demeure au cœur des projets de développement du Togo avec des investissements ciblés dans les secteurs sociaux.

La mise en place de l’assurance maladie universelle et l’identification biométrique des populations pour un meilleur ciblage des interventions s’inscrivent dans cette dynamique.

Les travaux de ce 20è forum économique international sur l’Afrique ont connu la participation de plusieurs dirigeants africains notamment les Présidents sénégalais Macky Sall, et malgache Andry Rajoelina, et le président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat.

Cris DADA




Togo : 35 milliards de FCFA pour la réhabilitation de la route Sokodé-Bassar

Les grands travaux de construction et de réhabilitation des infrastructures routières se poursuivent au Togo. Le Premier ministre Mme Victoire Tomégah-Dogbé a procédé samedi à Sagbadaï (région centrale) au lancement des travaux de réhabilitation et de renforcement de la route nationale n°17 sur le tronçon Sokodé-Bassar long de 75 Km.

Evalués à 35 milliards de FCFA, les travaux prennent également en compte l’aménagement et le bitumage du contournement de Malfakassa, l’aménagement et le bitumage de la bretelle reliant la RN1 à la RN17 dans la ville de Sokodé, l’aménagement et le bitumage de la bretelle de Binaparba.

Les travaux sont prévus pour durer 24 mois. Ils seront exécutés par l’entreprise SOROUBAT.

A travers ce projet, le gouvernement togolais entend ainsi viabiliser un second axe routier en dehors de la route nationale n°1 (RN1) entre Sokodé et Mango.

La Rédaction




BAD : Georges Bohoussou en fin de mission au Togo

Le Représentant-résident de la Banque africaine de développement (BAD) au Togo Georges Bohoussou est en fin de mission dans le pays. Il est allé ce mardi faire ses adieux à la cheffe du gouvernement Mme Victoire Tomégah-Dogbé.

La coopération entre le Togo et l’Institution financière de même que les perspectives d’avenir ont été au centre des échanges entre les deux personnalités.

« Ce qui m’a le plus marqué, c’est la disponibilité des autorités du Togo, avec Mme le Premier Ministre, qui était avant au développement à la base, nous avons suivi de main de maître le projet PAIEJ-SP, nous étions tout le temps sur le terrain, elle était toujours là. Les autres ministres aussi », a indiqué Georges Bohoussou pour qui le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a réussi à faire du Togo, « une destination prisée et préférée des bailleurs de fonds ».

Il faut souligner que le portefeuille de l’engagement actuel de la BAD au Togo est évalué à 265 milliards de F CFA. La coopération devra poursuivre dans la même dynamique.

La Rédaction




Togo : Alliance entre l’État et le secteur privé pour une réussite de la nouvelle feuille de route du gouvernement

La nouvelle feuille de route du gouvernement pour la période 2020-2025 a été vendredi au centre d’une réunion de concertation entre l’Etat et le Secteur Privé, rencontre présidée par le Premier ministre Mme Victoire Tomégah-Dogbé.

Les travaux ont permis aux parties de mener des réflexions au sujet des mécanismes de financement innovants nécessaires à la mise en œuvre de cet agenda de développement du pays.

A l’occasion, les acteurs du secteur privé ont réitéré leur disponibilité à s’impliquer, aux côtés du Gouvernement, pour l’atteinte des objectifs de la nouvelle feuille de route 2025.

« Il nous faut créer une alliance entre l’Etat et le Secteur Privé pour rendre notre pays plus attractif », a indiqué Mme Victoire Tomégah-Dogbé, exprimant sa conviction en la capacité du secteur privé togolais à contribuer fortement à la transformation économique que vise ce plan.

Elle a en outre remercié les acteurs du secteur privé notamment le Conseil National du Patronat (CNP), l’Association des Grandes Entreprises du Togo (AGET), la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT), la chambre de commerce Européenne au Togo (Eurocham) pour leur adhésion à la feuille de route et leur contribution à la création de la richesse malgré le contexte sanitaire lié au Coronavirus.

Cette rencontre a également permis au Directeur général de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), Dr Edoh Kossi Aménouvé de présenter aux différentes entreprises notamment les PMI et PME, des mécanismes innovants de financement à long terme tels que les actions de préférence, les obligations convertibles en actions, l’épargne salariale, la titrisation des créances, l’émission obligataire groupée pour les PME.

Pour rappel, la nouvelle feuille de route du gouvernement togolais est structurée en trois (3) axes qui se déclinent dix (10) ambitions répartis en quarante-deux (42) projets et réformes. La vision est de bâtir un Togo de paix, une Nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable.

David S.




Diplomatie : l’axe Lomé-Tokyo au beau fixe !

Le Togo et le Japon entretiennent de bonnes relations d’amitié et de coopération. Une coopération bilatérale saluée encore une fois par l’ambassadeur du Japon au Togo (avec résidence à Abidjan), Hideaki Kuramitsu reçu en audience ce mercredi 02 décembre par le Premier ministre, Mme Victoire Tomégah-Dogbé.

Cette excellente qualité des relations d’amitié et de coopération entre Lomé et Tokyo est matérialisée par la diversité des domaines d’intervention du Japon au Togo et les visites de travail du chef de l’État togolais Faure Gnassingbé ces dernières années en terre japonaise.

« Nous avons discuté globalement de la coopération entre nos deux pays et les domaines d’intervention du Japon. Je souhaite que nous puissions maintenir cette relation. La relation bilatérale est très bonne », a indiqué le diplomate nippon au sortir de l’audience.

Les domaines d’intervention du Japon au Togo concernent le social, le développement agricole, les infrastructures et le développement durable.

Cris DADA




Victoire Tomégah-Dogbé constate l’état d’avancement du chantier de la route Lomé-Vogan-Anfoin

La cheffe du Gouvernement est allée mercredi constater l’état d’avancement des travaux de réhabilitation de la route Lomé-Vogan-Anfoin. Occasion pour Mme Victoire Tomégah-Dogbé d’apprécier l’évolution des travaux et d’encourager les entreprises en charge de la réalisation.

Ensemble avec les ministres concernés par les travaux, les préfets, les élus locaux et les chefs traditionnels, la délégation a marqué plusieurs arrêts notamment à Djagble, au niveau du poste de péage, Hahotoé, Akoumapé, Anfoin en passant par le carrefour Yésuvito à Vogan.

« La réhabilitation de cette route a connu d’énormes difficultés qui sont désormais, derrière nous. Des instructions ont été données aux ministres pour que les déplacements de réseaux soient accélérés et achevés rapidement. J’ ai saisi l’ occasion pour exprimer encore nos regrets aux populations des localités pour le retard qu’ a connu l’ exécution de ce chantier, les remercier pour leur patience et leur collaboration et les rassurer de l’ engagement du chef de l’ État et du Gouvernement à faire accélérer les travaux », a déclaré le Premier ministre  Victoire Tomégah-Dogbé.

Estimés à 31 milliards de F CFA, les travaux de réhabilitation de la route nationale N34 Lomé-Vogan-Anfoin longue de 61 Km, sont confiés à l’entreprise chinoise CRBC.

David S.




Togo : Etsri Homévor, nouveau Directeur de Cabinet de la Primature

L’ancien Secrétaire Général du ministère de la planification, Etsri Homévor est le nouveau Directeur de Cabinet de la Primature. Il a pris fonction ce lundi suite à une cérémonie de passation de charges avec le Directeur de cabinet sortant, Pré Simféitchéou.

La cérémonie a été présidée par le Secrétaire Général du Gouvernement, Kanka-Malik Natchaba  représentant le Premier Ministre Mme Victoire Tomégah-Dogbé.

Le Secrétaire Général du Gouvernement a félicité le ministre Pré Simféitchéou pour son professionnalisme, sa rigueur et son engagement au service de la nation togolaise avant de lui souhaiter plein succès dans ses nouvelles fonctions.

De son côté, le Directeur de cabinet sortant a rendu grâce à Dieu pour ces moments passés à la Primature et un vibrant hommage au chef de l’Etat Faure Gnassingbé pour la confiance placée en lui. Il a en outre témoigné toute sa gratitude au Premier Ministre Victoire Tomégah-Dogbé et au personnel pour la collaboration. M. Pré a enfin appelé l’ensemble du personnel à se mettre à la disposition du nouveau Directeur de cabinet à qui, il a souhaité beaucoup de succès.

Pour sa part, le nouveau Directeur de cabinet Etsri Homévor a remercié les plus hautes autorités du Togo pour la confiance placée en lui. Afin de mener à bien sa mission, M. Homévor dit compter sur l’engagement, le professionnalisme et la diligence du personnel de la Primature dans le traitement des différents dossiers afin de contribuer à la réalisation du plan d’action du nouveau gouvernement et relever les défis de développement du Togo.

La Rédaction




Transport : le Togo dans une dynamique d’automatisation de ses postes de péage

Dans sa politique de modernisation des infrastructures de transport, le gouvernement togolais décide de mettre en place sur des axes routiers, une plateforme automatisée de gestion des voies de péage avec pour objectif, favoriser un franchissement plus fluide et un fonctionnement plus efficace des postes de péage.

Le projet est confié à la Société autonome de financement de l’entretien routier (SAFER). Les trois (03) premiers postes de péages automatisés réalisés ont été inaugurés vendredi 30 octobre 2020 par le Premier ministre Mme Victoire Tomégah-Dogbé.

Il s’agit des postes de Davié sur la route nationale n°1 dans la préfecture de Zio, de Vodougbé sur l’axe Lomé-Aneho et d’Aképédo sur le grand contournement de Lomé du côté de la préfecture de l’Avé.

Selon la ministre des travaux publics Zouréhatou Kassa-Traoré, l’automatisation devra offrir aux usagers trois (03) possibilités de paiement lors du franchissement des postes à savoir le paiement par carte, par vignette et par téléphonie mobile. Un mécanisme de recharge via les téléphones mobiles sera à cet effet disponible afin de permettre aux abonnés de  faire leur recharge

Le système d’automatisation comprend divers équipements dont les caméras de vidéosurveillance, des serveurs, les capteurs de sélectivité des véhicules, les barrières levantes, les moniteurs de visualisation, les automates, les terminaux de perception, les signalisations lumineuses, les afficheurs de tarifs et des salles de supervisions entre autres.

Evalués à 678,7 millions de F CFA, les travaux de constructions de ces postes de péage ont été réalisés en quatre mois par la Société Homintec Engineering Services SARL, sur financement de la SAFER.

Au Togo, les péages contribuent à hauteur de 25 % aux ressources destinées à financer l’entretien routier.

Au-delà de garantir la fluidité du trafic, le projet d’automatisation permettra par ailleurs d’améliorer la fiabilité des données routières. Sa mise en œuvre devra toucher d’autres postes de péage du pays.

David S.




Togo-UE : une coopération au beau fixe !

Le Togo entretient des relations privilégiées avec l’Union européenne. Une coopération entre Bruxelles et Lomé qui pourra se renforcer davantage. Cette volonté a été exprimée mercredi par le nouvel ambassadeur et chef de la délégation de l’UE au Togo, Joaquin Tasso Vilallonga reçu en audience par la Cheffe du Gouvernement Mme Victoire Tomégah-Dogbé.

Au menu de l’entretien entre les deux personnalités, des sujets liés à la coopération entre l’Union européenne et le Togo, les priorités de la déclaration de politique générale du Gouvernement avec notamment les aspects liés à l’inclusion sociale, à la création d’emplois, à la promotion des jeunes et de la société civile.

« On a aussi abordé notre coopération, comment renforcer cette coopération et dans quels domaines l’Union européenne pouvait mieux aligner son action sur les priorités du gouvernement, les infrastructures, l’énergie, l’accès aux services sociaux pour la population, la transformation agricole et le transport maritime ainsi que la sécurité », a indiqué l’ambassadeur Joaquin Tasso Vilallonga.

Pour rappel, la coopération entre Bruxelles et Lomé est matérialisée par des appuis au titre du Fonds européen de développement (FED) et l’engagement de l’UE à investir au Togo traduit par la première édition du forum économique Togo-UE tenue en 2019 à Lomé.

David S.