Tchaoudjo : Fin des travaux de formation des chefs traditionnels à Sokodé

Tchaoudjo : Fin des travaux de formation des chefs traditionnels à Sokodé

SHARE
Une image des participants à l’atelier
image_pdfimage_print

Les travaux du séminaire-atelier de formation des chefs traditionnels organisés par la Concertation Nationale de la Société Civile (CNSC-Togo) sur le thème « transformation des conflits et communication non violente » avec l’appui technique et financier de la Fondation Hanns Seidel ont pris fin le mardi 30 Juillet à Sokodé dans la région centrale.

Après deux jours d’échanges fructueux, les autorités traditionnelles venues de la région des Plateaux -Est et celle centrale se sont séparées sur une note de satisfaction générale.

Elles ont dans leur rapport de synthèse affirmé avoir pris conscience non seulement du rôle des chefs traditionnels en matière de communication non violente comme source de stabilité et de paix sociale.

Ce séminaire est le 3è et le dernier du genre après ceux de 2017 et 2018 qui ont respectivement porté sur l’analyse des conflits (sources et causes) et la stratégie d’élaboration d’un contrat social.

Dans leur mot de clôture des travaux, le Secrétaire Général de la préfecture de Tchaoudjo et le représentant de la coordinatrice régionale de la Fondation Hanns Seidel ont déclaré que les participants formés sont à la hauteur de la mission qui les attend désormais pour contribuer à améliorer la préservation de la paix pour un meilleur vivre ensemble et une meilleure participation citoyenne au processus du développement socio-économique et politique du Togo.

Evrard Nomanyo