Tentative d’insurrection : Le gouvernement rassure le Corps diplomatique

Tentative d’insurrection : Le gouvernement rassure le Corps diplomatique

SHARE
La délégation gouvernementale
image_pdfimage_print

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Général Damehame Yark et ses collègues Payadowa Boukpessi de l’Administration territoriale et Christian Trimua des Droits de l’Homme étaient ce lundi à Lomé face au corps diplomatique accrédité au Togo. Objectif, faire le point de la tentative d’insurrection du 23 novembre dernier et rassurer que toutes les dispositions sont prises afin que ce projet n’aboutisse pas.

Le ministre Yark a indiqué qu’à ce jour, 28 personnes ont été interpelées dans le cadre des enquêtes. Il a précisé que les portables saisis, fournissent des informations pour la suite des interpellations. Par ailleurs, des objets compromettants ont été également saisis chez les interpelés et des indices de leur participation au mouvement ont été identifiés.

« Ces objets ont été mis sous scellés et remis à la justice pour les besoins de l’enquête », a fait savoir le ministre de la Sécurité avant d’appeler les populations à plus de vigilance avec les réseaux sociaux.

Le mouvement d’insurrection du 23 novembre dernier avait entraîné des blessés et un mort au sein des forces de sécurité de même que des dégâts matériels. 5 fusils AK47 à Lomé et une arme AK47 à Sokodé avaient été emportés par les membres du mouvement. Ces derniers se sont attaqués dans la nuit du 23 novembre aux forces de sécurité qui étaient en service au niveau d’Agoè-Echangeur à Lomé, et au commissariat du 7e arrondissement.

Ce mouvement dénommé le « Tigre révolution » avait pour objectif selon le gouvernement, de déstabiliser les institutions de la République et semer des troubles au sein de la population.

Cris DADA