TICAD 7 : Faure Gnassingbé à la conquête des investisseurs pour la...

TICAD 7 : Faure Gnassingbé à la conquête des investisseurs pour la mise en œuvre du PND

SHARE
Faure Gnassingbé avec les responsables Mitsubishi Corporation
image_pdfimage_print

Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé est depuis quelques jours au Japon où il devra prendre part à la 7ème Conférence Internationale sur le Développement de l’Afrique de Tokyo (TICAD 7), qui s’ouvre ce 28 Août pour une durée de trois jours dans la ville de Yokohama.

Au cours de son séjour, Faure Gnassingbé aura des échanges avec le Premier Ministre Japonais Shinzo Abe et profiterai de l’occasion pour s’entretenir avec des investisseurs et des opérateurs économiques nippons.

« La finalité de ces échanges est de leur présenter les potentialités et les atouts dont regorge notre pays le Togo afin de les amener à investir sereinement dans le cadre du Plan National de Développement 2018-2022 », a indiqué le chef de l’Etat togolais.

Déjà ce 27 août 2019, il était au siège de Mitsubishi Corporation, avec les responsables de la firme industrielle. La rencontre s’inscrit dans la logique du PND basé sur le partenariat public-privé, et fait suite à celle du responsable Afrique de cette unité industrielle en juillet dernier à Lomé.

Les premiers responsables de la firme industrielle ont au cours des échanges réaffirmé leur engagement à accompagner le Togo dans sa politique d’électrification rurale à travers des solutions Off-grid (hors-réseau) et de promotion de l’agro-business.

Faure Gnassingbé s’est par ailleurs rendu dans la même journée de mardi à Watari cho, une commune de la ville Sendai, victime du tsunami en 2011. Un déplacement qui traduit encore une fois l’expression de la solidarité manifestée par le Togo envers les populations de Watarai cho.  Il était le premier leader africain à se rendre sur les lieux du drame le 12 juin 2011, soit trois mois après la catastrophe.

Pour rappel, le TICAD est une conférence internationale sur le développement de l’Afrique qui est organisée à l’initiative du gouvernement japonais conjointement avec les Nations unies, le Programme des Nations unies pour le développement, la Commission de l’Union africaine et la Banque mondiale.

Plus de 4 500 participants sont attendus à cette grande conférence internationale organisés au Japon, incluant des chefs d’États et de gouvernements, ainsi que des représentants d’organisations internationales et régionales, du secteur privé, d’ONG et de la société civile.

David SOKLOU