Togo : Brigitte Adjamagbo-Johnson et Gérard Djossou en liberté provisoire

Togo : Brigitte Adjamagbo-Johnson et Gérard Djossou en liberté provisoire

SHARE
Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON et Gérard Djossou
image_pdfimage_print

La Coordonnatrice de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) Madame Brigitte Kafui ADJAMAGBO- JOHNSON et l’autre responsable de la Dynamique Gérard DJOSSOU arrêtés il y a quelques semaines, sont en liberté provisoire depuis ce jeudi 17 décembre.

C’est une décision du doyen des juges d’instruction rendue publique ce jour. Cette mise en liberté provisoire est assortie d’un déplacement sous contrôle judiciaire, selon les précisions de Me Darius Atsoo avocat de ces deux responsables de la DMK récemment placés sous mandat de dépôt.

Il faut rappeler que Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON et Gérard DJOSSOU avaient été arrêtés il y a plus de deux semaines à Lomé par des éléments de la Police judiciaire dans le  cadre d’une enquête pour « atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat », selon le Procureur de la République.

« Groupement de malfaiteurs et atteinte à la sécurité intérieure de l’État » : ce sont là les chefs d’accusation retenus en effet contre ces responsables de la DMK qui est un regroupement de partis politiques et d’organisations de la société civile ayant soutenus la candidature de l’opposant Agbéyomé Kodjo lors du scrutin présidentiel du 22 février dernier.

Depuis des jours, des voix se sont levées de la part de l’opposition, de certaines organisations de la société civile et des Evêques du Togo pour exiger la libération de ces responsables de la DMK, dynamique qui continue de contester les résultats de la présidentielle où l’ancien Premier ministre togolais Agbéyomé Kodjo est arrivé en deuxième position avec 19,46 % des voix, loin derrière le chef de l’Etat sortant Faure Gnassingbé, selon les résultats définitifs proclamés par la Cour Constitutionnelle.

La Rédaction