Togo/ Covid-19 : De grandes mesures restrictives pour les festivités de fin...

Togo/ Covid-19 : De grandes mesures restrictives pour les festivités de fin d’année

SHARE
Une image de couvre-feu (archives)
image_pdfimage_print

Les festivités de fin d’année 2020 se dérouleront dans une ambiance peu ordinaire au Togo, et plus particulièrement dans l’agglomération de Lomé. De nouvelles mesures restrictives sont en effet annoncées par le Gouvernement dans le cadre de la riposte à la Covid-19 dans le pays.

Au rang des mesures annoncées dans un communiqué publié ce vendredi 18 décembre après avis du Conseil scientifique et suite aux concertations avec les différents acteurs, l’instauration d’un couvre-feu dans la zone du Grand Lomé du 20 décembre 2020 au 03 janvier 2021 de 22 heures à 05 heures, de même que les 24,25 et 31 décembre 2020 et le 1er janvier 2021, de 23 heures à 05 heures.

Le couvre-feu est également valable pour le reste du territoire national, les 24, 25 et 31 décembre 2020, et le 1er janvier 2021 de 23 heures à 05 heures.

Par ailleurs, la consommation sur place dans tous les bars sur toute l’étendue du territoire national, y compris les bars traditionnels est aussi interdite du 20 décembre 2020 au 03 janvier 2021. Cette mesure vient s’ajouter aux dispositifs déjà en vigueur portant fermeture des night-clubs et les dancings.

Sont également interdits du 20 décembre 2020 au 03 janvier 2021, les rassemblements de plus de 15 personnes sur toute l’étendue du territoire national, les évènements culturels et commerciaux (spectacles, campagnes publicitaires, etc.) et des célébrations (mariage, baptême, etc.), la célébration de culte sauf un jour par semaine (vendredi pour les musulmans et dimanche pour les chrétiens), les pèlerinages et les camps de prières.

Cependant, les célébrations de cultes sont autorisées les 24, 25 et 31 décembre 2020 et le 1er janvier 2021 dans le strict respect des mesures barrières et des horaires du couvre-feu.

« Pour la zone du Grand Lomé, les célébrations ne concernent que les lieux de cultes précédemment autorisés à ouvrir », précise le gouvernement qui rappelle la nécessité de continuer par respecter strictement les mesures barrières notamment le lavage des mains, le port de masque et la distanciation physique entre autres.

Ces dispositions font déjà grincer les dents au niveau de la population notamment de Lomé et de certains opérateurs à savoir les tenanciers de bars, restaurants, et autres centre de loisirs.

Au demeurant, les mesures annoncées sont diversement appréciées par les populations qui font l’amère expérience des restrictions afin de contenir la propagation du virus.

A la date du 18 décembre 2020, le Togo est à 3.350 cas confirmés de Coronavirus dont 351 cas actifs, 2.933 personnes guéries et 66 décès.

David Soklou