Togo : Création d’une centaine d’écoles et d’établissements scolaires

Togo : Création d’une centaine d’écoles et d’établissements scolaires

SHARE
image_pdfimage_print

Dans la feuille de route gouvernementale 2020-2025 du Togo, le second projet relatif à l’éducation (projet P9) concerne l’augmentation des capacités d’accueil scolaire.

Selon ce que rapporte le gouvernement, ce projet prend de l’ampleur avec la construction d’une centaine d’écoles et d’établissements scolaires : création de nouveaux jardins d’enfants, de nouvelles écoles primaires, de nouveaux CEG et lycées publics afin de faire face à l’afflux de nouveaux apprenants dans la mise en œuvre d’une carte scolaire dynamique et prospective.

Les chantiers se sont accélérés ces derniers mois avec de nouvelles salles de classe réceptionnées dans la perspective de la prochaine année scolaire dont la rentrée des élèves est prévue le 25 septembre prochain.

Entre temps, le personnel d’encadrement et administratif, les chefs d’établissement et les enseignants sont déployés depuis le 15 août 2023 dans toutes les inscriptions pédagogiques, les écoles et les établissements scolaires, soit un mois d’avance.

La rentrée pédagogique a quant à elle été effectuée ce lundi 18 septembre. Elle permettra à chaque corps de s’approprier ses tâches habituelles et les nouvelles orientations pour l’année scolaire qui commence.

Les cours avec les 3 000 000 d’élèves, après cette préparation, débutent le lundi 25 septembre 2023.

Renforcement des allocations en ressources humaines

Parallèlement au renforcement des infrastructures d’accueil, les efforts se poursuivent également dans l’amélioration de la qualité de l’enseignement (projet P10 de la feuille de route gouvernementale.

Ce volet a permis l’organisation d’un nouveau concours de recrutement de 4.501 nouveaux enseignants fonctionnaires dont 471 dans l’enseignement technique et la formation professionnelle. Cet effectif réduira le gap en enseignants de 6558 à 2528.

Au niveau de l’enseignement technique, le recrutement est spécifique aux filières technologiques et industrielles en priorité afin d’inverser la tendance d’un surplus dans les filières commerciales.

Tout se prépare donc dans la sérénité dans un cadre permanent de dialogue avec les syndicats d’enseignants, les parents d’élèves et les partenaires.

La Rédaction