Togo/ Décentralisation : Démarrage des travaux du CNSD

Togo/ Décentralisation : Démarrage des travaux du CNSD

SHARE
Le Premier Ministre Komi Sélom KLASSOU
Le Premier Ministre Komi Sélom KLASSOU
image_pdfimage_print

Les membres du Conseil National de Suivi de la Décentralisation (CNSD) se sont retrouvés ce mardi à Lomé pour un premier atelier de travail au profit de la mise en œuvre du processus de décentralisation au Togo. C’est le Premier Ministre Komi Selom Klassou qui a présidé l’ouverture de ces échanges qui ont pour objectif de faire avancer les choses en matière de décentralisation tant souhaité par tous.

Cette session de travail a réuni des membres du gouvernement, ceux des partis politiques, des chefs traditionnels et autres acteurs de la société civile. Les débats ont essentiellement tourné autour de la feuille de route pour une décentralisation réussie au Togo.

Le souci du Gouvernement à en croire Komi Selom Klassou, est de faire en sorte que ce processus connaisse une évolution de manière participative sur la base des acquis déjà réalisés. Le Premier Ministre a rappelé le principe de la décentralisation qui est un modèle d’administration le plus apte et le plus efficace afin de lutter contre la pauvreté.

« La décentralisation permet aux populations de choisir démocratiquement leurs élites dirigeantes, offre aux populations l’opportunité d’opérer le choix de leur modèle et de définir leurs priorités de développement », a-t-il laissé entendre.

Selon lui, les défis que pose la décentralisation au Togo se situent au niveau du renforcement de la démocratie représentative et participative, du transfert des compétences et des ressources et de leur gestion par les collectivités locales et d’une plus grande participation de la population aux activités économiques, sociales et politiques.

« Il est donc impérieux de tenir compte de l’inégalité de la situation des collectivités (…) ; Pour combler les attentes, il faut doter les collectivités territoriales de moyens pour la gestion efficiente de leur territoire, renforcer les capacités financières des collectivités et mettre en place un mécanisme de financement », a-t-il recommandé.

Crée en janvier dernier par décret présidentiel, le Conseil National de Suivi de la Décentralisation a pour mission essentielle de fixer les orientations pour la mise en œuvre de la décentralisation et de veiller à leur cohérence avec les autres politiques sectorielles. Le CNSD devra également proposer des mesures adéquates pour améliorer la mise en œuvre du processus de décentralisation. Il se chargera en outre de définir les mécanismes de coordination des appuis des partenaires techniques et financiers en matière de décentralisation, et procédera à l’évaluation de la mise en œuvre du processus de la décentralisation au Togo.

Cris DADA