Togo : Des honneurs funèbres officiels à feu André Johnson

Des moments de vives émotions ce vendredi à l’Assemblée nationale. Les députés ont rendu ce 20 novembre, des hommages officiels à feu André Kouassi Ablom Johnson, 3è vice-président de la Représentation nationale décédé le samedi 14 novembre dernier à l’âge de 72 ans.

La cérémonie qui s’est déroulée à la Cour d’honneur de l’Institution, a été présidée par la Présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tsègan en présence des membres de la famille éplorée et de plusieurs invités.

Cadre de l’Union des forces du changement (UFC, opposition), et ancien ministre de l’environnement et des ressources forestières, André JOHNSON avait eu le privilège de diriger et de conduire les travaux de la session de droit de cette VIè Législature, une session ayant abouti à l’adoption de son règlement intérieur et à l’élection des membres de l’actuel bureau de l’Assemblée nationale.

C’est donc avec tristesse les élus du peuple ont rendu un dernier hommage funèbre à l’illustre disparu.

Lire aussi : Décès d’André Johnson : la Représentation nationale salue la mémoire de l’illustre disparu

Dans son intervention, la Présidente de l’Assemblée nationale a manifesté la reconnaissance de l’institution parlementaire pour le parcours d’un homme qui aura marqué son temps par ses qualités humaines et son engagement pour l’État qu’il a servi.

« En sa qualité de membre du bureau de l’Assemblée nationale, son parcours professionnel et ses riches expériences nous ont été d’un grand atout », a indiqué Yawa Djigbodi Tsègan, renouvelant ses condoléances à la famille éplorée et aux proches de l’illustre disparu.

Les députés lors de la cérémonie

La cérémonie d’hommage a été marquée par la lecture de l’éloge funèbre et le dépôt d’une gerbe en mémoire de feu André Johnson.

L’essentiel à retenir de l’homme

Titulaire d’un baccalauréat de lettre et philosophie et d’une maitrise en littérature anglaise de l’Université Paris 3, André Johnson  débuta dans la vie professionnelle d’abord comme professeur d’anglais en 1981 à Lomé, ensuite comme professeur d’anglais dans deux grands collèges d’Evry en France entre 1983 et 1993.

Son inclination intrinsèque à servir les autres le poussa à la gestion touristique à l’issu d’un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en management du tourisme.

Lire aussi : Togo : Décès de l’ancien ministre André Johnson

C’est après sa retraite qu’il s’est consacré pleinement à la politique en rejoignant l’Union des Forces de Changement où il militait déjà à Paris, au sein du Mouvement des togolais de la diaspora.

Représentant de l’UFC à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) de 1999 à 2002, André Johnson a été également ministre de l’Environnement et des Ressources forestières de 2013 à 2019.

Le 20 décembre 2018, il avait été élu député de la circonscription électorale du Lacs/Bas-Mono, ce qui lui a permis de siéger au sein de l’Assemblée nationale.

David S.