Togo : Des journalistes à l’école des changements climatiques

Togo : Des journalistes à l’école des changements climatiques

SHARE
Une photo de famille des participants
image_pdfimage_print

Une vingtaine de journalistes des médias publics et privés des régions Maritime et des Plateaux ont entamé ce 8 janvier 2020 à Kpalimé dans la préfecture de Kloto, trois jours de formation sur la problématique du changement climatique, la vulgarisation des bonnes pratiques de gestion durable des terres et des forets et l’efficacité énergétique.

Cette formation est initiée par le ministère de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature avec l’appui technique et financier de l’Union européenne (UE).

Placée sous le thème « le rôle des médias dans le traitement des informations environnementales », la formation a pour objectif de former et d’informer les journalistes sur les défis liés aux changements climatiques, à la gestion des terres, des forêts et à l’efficacité énergétique.

Il s’agira de sensibiliser les hommes des médias sur l’importance de la gestion des terres, des forets et sur l’efficacité énergétique, et de les outiller pour répondre à l’exigence du partage de l’information relative au changement climatique.

Les journalistes formés doivent être en mesure de réaliser des productions (émissions radio, articles de presse écrite et en ligne) pertinentes en lien avec le changement climatique et les thématiques de dégradation des terres et des forêts, pour un changement de comportement des populations et de créer un pool d’hommes de médias intéressé par la question de l’environnement en général, à la gestion des terres et des forêts et à l’efficacité énergétique en particulier.

Il faut souligner qu’à l’image des autres pays, le Togo est confronté à des problèmes de changement climatique avec ses conséquences dévastatrices. Le gouvernement et ses partenaires ont développé des programmes et projets ayant conduit à l’identification et à la vulgarisation des bonnes pratiques, résolvant différents problèmes en lien avec les changements climatiques, la gestion durable des terres et des forêts. Malheureusement ces efforts ne sont pas suffisamment relayer par les médias. Raison de la tenue de cette session de formation.

Kpalimé est la première étape d’une série de deux formations, dont la seconde va se dérouler du 15 au 17 janvier prochain à Kara, pour les journalistes des régions des Savanes, Centrale et de la Kara.

De notre correspondant à Kpalimé, Mensah ASSOGBAGUE