1

Togo : Des responsables d’Organisations Paysannes en formation à Atakpamé

Des responsables d’Organisations paysannes (OP) ont entamé ce mercredi 24 novembre à Atakpamé, une formation qui vise à contribuer à une meilleure connaissance des jeunes et femmes du mouvement paysan de la sous région et au Togo.

Cette formation organisée par la Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles (CTOP) s’inscrit dans le cadre du projet « Services  et Plaidoyer des Organisations paysannes (SEPOP).

Elle est financée par l’association Agriculteurs Français et développement international (Afdi) et réalisé en partenariat avec l’Université Paysannes du ROPPA et trois de ses plateformes notamment la CTOP (Togo), la CNOP (Mali) et la CPF (Bourkina).

La rencontre se déroule en présence de chargé dudit projet M. Dieval Samuel, du président du conseil d’administration de CTOP, M. Olou-Adara Salif Ayéfoumi et du directeur régional de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural des plateaux-est Dr Batchassi Claude (représentant le ministre en charge de l’agriculture).

Les travaux regroupent une quarantaine de jeunes et femmes des secteurs Agro-Sylvo-Pastoraux et halieutiques ainsi que des leaders paysans venus des régions maritime et plateaux. Le but est de renforcer les capacités des OP dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques relatives à l’agriculture.

Les participants auront pendant trois jours  à se former sur le module 1 intitulé « la connaissance du mouvement paysan ». Occasion pour eux de partager l’historique et les grands moments ayant marqué le mouvement paysan au Togo et dans la sous-région ouest africaine, décrire l’évolution de ce mouvement et échanger sur les fondements de l’agriculture familiale de même que les types d’agriculture.

Ce projet prend en compte dans sa phase pilote des responsables d’OP leaders et futurs leaders autour de trois autres modules restants notamment « la connaissance de l’environnement de l’exploitation familiale et des OP », « Comment agir dans les OP » et « Comment agir dans l’environnement de l’OP et développement du partenariat ». Chaque module sera alterné d’une période d’appropriation et de consolidation des acquis sur la base des sujets de recherche.

Photo de famille des participants

Au Togo, il est envisagé de former 100 leaders paysans actuels et futurs.

En ouvrant les travaux, Dr Batchassi se dit rassuré de la mission de la CTOP en matière de représentation et de renforcement de ses membres afin de rendre stable la consolidation de son leadership et garantir la relève. Pour lui, ce parcours contribuera à la mise en œuvre de la feuille de route du gouvernement, à la professionnalisation des OP, à la structuration des chaînes et à l’amélioration du dialogue avec le secteur privé.

Pour Olou-Adara, la problématique du leadership des femmes et des jeunes pour la relève a été depuis longtemps une préoccupation majeure des administrations de la CTOP. « C’est pour cela, dans son plan stratégique 2017-2021, elle a prévu dans son axe stratégique 1, la mise en place d’un mécanisme d’identification et de promotion des femmes et jeunes leaders au sein de ses OP membres », a-t-il ajouté.

Depuis Atakpamé, Evrard Nomanyo