Togo : Elimination de la Trypanosomiase humaine africaine en tant que problème...

Togo : Elimination de la Trypanosomiase humaine africaine en tant que problème de santé publique

SHARE
Moustafa Mijiyawa, Ministre de la santé (Image d’archives)
image_pdfimage_print

Le Togo satisfait aux critères d’élimination de la Trypanosomiase humaine africaine (THA) en tant que problème de santé publique. C’est une conclusion de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur la base d’un dossier consacré à l’élimination de la maladie, dossier examiné par un groupe d’experts extérieurs convoqués par le Bureau régional Afrique de l’Institution onusienne. L’information a été notifiée au ministre togolais de la santé, Prof Moustafa Mijiyawa par le biais d’un courrier signé du  Directeur général de l’OMS, Dr Tedros A. Ghebreyesus.

Le dossier en question fournit en effet des informations sur l’historique de la situation épidémiologique de la maladie au Togo jusqu’à ce jour, y compris la charge de morbidité.

« J’ai le plaisir de vous infirmer que, sur la base des éléments probants figurant au dossier et de la recommandation des experts extérieurs, l’OMS conclut que le Togo satisfait aux critères d’élimination de la THA en tant que problème de santé publique. Je tiens à vous féliciter sincèrement de cette réussite éclatante », a écrit le Directeur général de l’OMS au ministre Moustafa Mijiyawa.

Au Togo désormais exempt de la THA, l’OMS recommande de continuer à garantir une prise en charge de qualité des patients dans tout le pays.

Autre recommandation, la poursuite des activités de surveillance afin de repérer une éventuelle résurgence de la maladie et ce, tant que tous les pays d’endémie de la Région, et plus spécialement les pays voisins n’auront pas atteint l’objectif d’élimination.

Il est également recommandé la collaboration avec l’OMS à mesure que d’autres orientations sont élaborées, ce qui offre une occasion d’intégrer la surveillance dans les autres programmes de santé publique et de soins de santé primaire.

Il faut souligner que l’élimination de la maladie est le résultat de la mise en place d’un système de surveillance efficace et intégré initié depuis 2010 au Togo.

Également connue sous le nom de maladie du sommeil, la Trypanosomiase humaine africaine est une parasitose à transmission vectorielle. La maladie sévit exclusivement dans 36 pays d’Afrique au sud du Sahara, où se trouvent les mouches tsé-tsé qui la transmettent.

David SOKLOU