Togo : Evaluation de la mise en œuvre de la SCAPE

Togo : Evaluation de la mise en œuvre de la SCAPE

SHARE
Ouverture de l’atelier de validation de la SCAPE
Ouverture de l’atelier de validation de la SCAPE
image_pdfimage_print

Initiée depuis 2013, la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE) prend fin décembre 2017 pour faire place au Plan National de Développement (PND) sur la période 2018-2022. Le rapport des trois premières années de mise en œuvre de cette Stratégie fait l’objet d’un atelier de validation ouvert ce mardi à Lomé.

Pendant deux (02) jours, les acteurs de développement qui participent à cette rencontre  auront à évaluer les acquis relatifs à la mise en œuvre de la SCAPE sur la période concernée, de même que les contraintes afin de formuler des recommandations pour orienter la conception, la mise en œuvre et le suivi-évaluation du PND en cours d’élaboration.

En termes de bilan, il ressort de cette revue que les résultats ont été satisfaisants selon les acteurs de développement : Le Produit intérieur brut est passé en moyenne de 4,3 % sur la période 2009-2012 à 5 % de 2013 à 2015. Sur la même période, le Togo a respecté la plupart des critères de l’UEMOA, le taux de pauvreté est passé de 8,7% (2011) à 5,1% (2015). Quant au taux d’inflation, il est passé en deçà de la norme communautaire de 3 % et le taux de pression fiscale a franchi le seuil de 20 % depuis 2014. En ce qui concerne le taux de chômage, il est passé de 6,5 % en 2011 à 3,4 % en 2015.

Nonobstant ces résultats encourageants, d’énormes défis restent encore à relever. Le rapport souligne que le nouveau Plan national de développement devra prendre en compte la question du développement des secteurs sociaux et du capital, du développement à la base et de la jeunesse sans passer sous silence la consolidation des bases de la croissance économique.

Le rapport soumis à validation au cours de cette rencontre est selon le Directeur de cabinet du ministère de la Planification du développement, l’aboutissement d’un travail enrichi par diverses contributions.  Edjeou Essohanam a formulé le souhait qu’à la fin des travaux, des contributions consensuelles puissent se dégager pour une amélioration de la qualité du document avec des recommandations pertinentes devant orienter le PND.

Le PND en cours d’élaboration va traiter la question liée à la réduction des déséquilibres régionaux, le développement durable de l’environnement et du cadre de vie, le renforcement de la gouvernance locale notamment le processus de décentralisation et le renforcement des infrastructures économiques.

Il faut rappeler que la revue de la SCAPE s’inscrit dans la mise en œuvre du programme mondial de développement à l’horizon 2030 basé sur les Objectifs de Développement Durable (ODD).

Joseph Ahodo