Togo/ Fin du 16è Forum AGOA sur une note de satisfaction

Togo/ Fin du 16è Forum AGOA sur une note de satisfaction

SHARE
La Ministre Legzim-Balouki dans son allocution de clôture
La Ministre Legzim-Balouki dans son allocution de clôture
image_pdfimage_print

C’est sur une note de satisfaction que les rideaux sont tombés ce jeudi 10 août sur le 16è Forum AGOA que Lomé a eu l’honneur d’abriter. Pendant trois jours, plus de 1.000 délégués venus des USA et des 38 pays éligibles à la loi AGOA se sont mobilisés pour faire de ce dispositif, un cadre de partenariat gagnant-gagnant entre les Etats Unis d’Amérique et l’Afrique.

«  Les résultats auxquels nous sommes parvenus me permettent d’affirmer sans me tromper que le Forum AGOA de Lomé a tenu toutes ses promesses », a indiqué à l’issue des travaux, la ministre du commerce, Bernadette Legzim-Balouki qui a félicité au passage, tous ceux qui, de près ou de loin, d’une manière ou d’une autre, ont contribué à la réussite du Forum.

Même sentiment de satisfaction au niveau de la présidente du comité d’organisation : « Nous sommes très honorés d’avoir pu avoir la participation de tant de délégation de haut niveau. Vous avez fait de ce forum un succès et nous comptons sur votre détermination pour que les résolutions issues de ce forum servent à une meilleure mise en œuvre de l’AGOA », a indiqué  Mme Dédé Ahoéfa Ekoué.

Les organisations sous régionales, régionales et internationales sont également invitées à prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer une mise en œuvre effective des recommandations issues du forum de Lomé. Lesquelles recommandations concourent au renforcement du partenariat commercial entre les USA et les pays africains.

L’ambassadeur des Etats-Unis au Togo, David Gilmour a convié les 38 pays éligibles à l’AGOA, à mettre tout en œuvre pour profiter des avantages qu’offre cette loi afin de créer plus de richesses et promouvoir le développement.

En ce qui concerne le Togo, le Gouvernement s’est déjà engagé dans ce sens à créer le cadre nécessaire pour accompagner le secteur privé et la société civile à tirer meilleurs profits de ce dispositif. Un plan d’action inclusif a été en effet mis en place pour accroître et diversifier les exportations vers les Etats-Unis d’Amérique en prenant en compte l’inclusion économique et sociale des jeunes et des femmes aussi bien des villes que des campagnes.

« Ce plan d’action opérationnel a pour ambitions de faire du Togo un pays compétitif sur le marché américain en matière de commerce, contribuant ainsi de façon significative à la croissance durable de l’économie nationale », a souligné la ministre Legzim-Balouki.

Il faut rappeler que la loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique (AGOA) a pour objectif de promouvoir l’augmentation du commerce et des investissements entre les Etats-Unis et les pays Africains au Sud du Sahara. AGOA a l’avantage d’autoriser un accès préférentiel au marché américain en totale franchise de droits de douane pour plus de 6400 produits en provenance des pays éligibles d’Afrique.

Le forum AGOA se tient annuellement en alternance dans un pays africain et à Washington. La 17ème édition se tiendra donc dans la capitale des USA. La Côte d’Ivoire abritera celle de 2019.

David SOKLOU