Togo/ Finance agricole : Franc succès dans la phase pilote du MIFA

Togo/ Finance agricole : Franc succès dans la phase pilote du MIFA

SHARE
Remise de matériels agricoles (©Présidence Togo)
Remise de matériels agricoles (©Présidence Togo)
image_pdfimage_print

La Chef de l’Etat Faure Gnassingbé était ce vendredi sur le site de Kovié dans le Zio pour une évaluation de la phase pilote de la mise en œuvre du Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques (MIFA). Cinq mois après son lancement, ce mécanisme de financement connait un franc succès selon les promoteurs, au regard des résultats déjà enregistrés sur le terrain notamment dans les zones d’aménagements agricoles planifiées de Kovié, d’Agou, d’Agoméglozou, de Blitta, de Notsè et de Sadori.

Cette phase pilote du MIFA a en effet déjà permis l’accompagnement de 3.500 agriculteurs, la pré-livraison d’intrants agricoles à hauteur de 75 millions de francs CFA et la structuration de la chaîne de valeur agricole. En outre, plus de 105 millions de francs CFA ont été alloués aux exploitants agricoles au taux de 8 % et 1,2 milliards approuvés et en cours de décaissement.

Autres résultats enregistrés, la signature d’une dizaine de conventions de partenariat, la négociation de contrats d’achat avec des agrégateurs pour l’acquisition de plus de 10.000 tonnes de riz, 3500 tonnes de maïs et 10.000 tonnes de manioc. Egalement à noter, l’accompagnement de 122 coopératives d’exploitants agricoles qui auront à bénéficier de près de 2 milliards de francs CFA de crédit auprès des partenaires financiers du MIFA.

A Kovié, le Chef de l’Etat a procédé à la visite du bassin rizicole de la localité (plus de 600 hectares) afin de toucher du doigt les réalisations des agriculteurs depuis le lancement du Mécanisme de même que les difficultés rencontrées. Il a également procédé à la remise de matériels agricoles en soutien aux producteurs.

Faure Gnassingbé s’est dans son message félicité des résultats obtenus avant d’encourager les producteurs et de les rassurer que les quelques difficultés rencontrées seront corrigées au fur et à mesure. Selon lui, le MIFA contribuera à valoriser les producteurs et favoriser l’emploi des jeunes dans le secteur agricole, ceci avec l’accompagnement de tous.

Officiellement lancé le 25 Juin à Lomé, le MIFA assure la promotion des produits financiers et assuranciels adaptés au secteur agricole, et entend remédier à la fragmentation des chaînes de valeur agricole et faciliter le partage des risques entre les différents acteurs du secteur. Le souci, c’est également de fournir une assistance technique aux institutions financières, aux PME/PMI et aux producteurs agricoles. Ce mécanisme bénéficie de l’accompagnement financier du FIDA, de la BAD et d’autres partenaires techniques.

David